Présidentielles américaines : le témoignage d’un jeune Français de Californie

Antoine Ménager, 23 ans, jeune diplômé de l’UC Davis (université de Californie), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 4 novembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

(MANDEL NGAN / AFP)

C’est une Amérique très partagée, très hésitante que voit Antoine Ménager, 23 ans, jeune diplômé de l’UC Davis (université de Californie).

 

La chute du "mur bleu"

"Cela vient de plusieurs faits, estime-t-il. Le parti démocrate n’a pas su créer un programme qui l’a différencié autrement qu’en étant anti Trump. On voit le combat à l’intérieur des États-Unis entre ceux qui se sentent représentés par le Président, et ceux qui ne se sentent plus représentés par les Démocrates."

La Californie est démocrate, quand l’intérieur du pays est plus Trump . "C’est l’Amérique profonde, estime Antoine Ménager. Mais l’élection se joue sur le « Blue Wall », les États aux alentours des grands lacs, une terre d’industrie qui vote plutôt démocrates. Mais elle a basculé sur Trump. Ce n’est pas l’Amérique rurale, mais une Amérique de l’industrie qui ne sent plus représentée."

 

Un soutien étonnant à Trump

Il restait encore quelques États à décompter au matin en France. "L’Ohio est tombé pour Trump, cela se joue à deux ou trois États seulement, ce qui est habituel dans les élections américaines, mais jamais à un tel degré", constate le jeune étudiant français.

Quelle est l’atmosphère dans le pays, alors que l’on a vu des commerces barricadés ? "Je crois que l’on a peur des résultats, seule une faible minorité des deux côtés peut basculer dans la violence. La plupart veulent avoir une réponse, savoir comment le pays va être dirigé dans les quatre prochaines années." Comment votent les étudiants sur le campus ? "La majorité vote démocrate, mais il y a un nombre surprenant de jeunes qui se sentent représentés par le discours pro américain, nationaliste, de Trump. C’est une personnalité qui n’est pas raffinée, mais qui sait regrouper derrière elle."

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.


Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !