éditorial

L'édito de Yolaine de La Bigne

Yolaine de La Bigne
Monde

Les Chinois auraient créé "un soleil artificiel"

Toujours dans la série écolo avec la COP 24 qui se déroule actuellement en Pologne, on parle d’innovations spectaculaires comme le soleil artificiel créé par les chinois, est-ce bien sérieux ?

On a du mal à y croire pourtant la Chine aurait en effet créé un "soleil artificiel" beaucoup plus chaud que le vrai. C’est un supraconducteur thermonucléaire expérimental, installé dans la ville de Hefei. Ce serait une technologie beaucoup plus sûre que l’énergie nucléaire qui utilise des éléments radioactifs. Ce serait trop technique d’expliquer comment cela fonctionne mais cela fait des années que les ingénieurs sont fascinés par le soleil et tente d’imiter ses capacités. Si ce soleil artificiel tient ses promesses, un jour - pas demain mais un jour - nous aurons des soleils artificiels pour remplacer le charbon ou le pétrole de façon écologique. Ça fait rêver…. Autre idée étonnante : un jour nous imprimerons nos panneaux solaires.

Les panneaux solaires sont en effet une excellente façon écologique d’obtenir de l’énergie à partir du soleil mais ça reste très compliqué et cher au quotidien. Alors, des chercheurs australiens ont mis au point des panneaux solaires imprimables grâce à une imprimante 3D. Fabriqués en plastique, le même plastique que celui des bouteilles, on pourra imprimer un panneau solaire pour faire fonctionner une lampe par exemple pour un prix très réduit. Aujourd’hui, un panneau solaire peu cher coûte 235€/m2, alors que celui-ci sera à 8€/m2 !  Hyper léger donc facile à manier, ce panneau solaire sera en plus recyclable. Si les derniers tests sont concluants, cette petite merveille sera mise à la vente d’ici moins de deux ans. Une dernière bonne nouvelle concerne nos fameuses batteries.

Des batteries que l’on critique d'ailleurs beaucoup notamment celles pour les voitures électriques qui posent de gros soucis environnementaux car elles nécessitent du nickel et du cobalt que de pauvres gens, souvent des enfants, extrait dans des mines. De nombreux industriels et scientifiques réfléchissent à des solutions de remplacement comme des électrodes organiques, issus de la biomasse. Naturels, abondants, recyclables, ils ont toutes les qualités sauf d’être très performants, c’est un problème. Sauf si on y ajoute du magnésium. Cette découverte du CNRS des Université de Nantes et de Picardie est une petite révolution. En remplaçant le lithium par du magnésium, qui est abondant, pas cher et sans danger, on rendrait nos batteries efficaces et écolos. Un avenir prometteur pour nos voitures, nos smartphones, etc.

 

Les rubriques Sudradio