éditorial

L'édito de Philippe David

Philippe David Sud Radio Éditorialiste
Monde

Les Brésiliens avaient de bonnes raisons de voter Bolsonaro !

LES BRÉSILIENS AVAIENT DE BONNES RAISONS DE VOTER BOLSONARO !

Depuis la victoire de Bolsonaro avec une large majorité démocratique, plus de 55% des brésiliens ont voté pour lui, on nous annonce comme on l’a fait en Italie avec l’arrivée de Salvini ou aux USA, avec la victoire de Trump, la mise en place d’une dictature dans ce pays, dictature qui n’est d’ailleurs de mise ni à Washington ni à Rome

LES BRÉSILIENS AVAIENT DE BONNES RAISONS DE VOTER BOLSONARO !

Oui et, n’étant pas brésilien, je ne me permettrai pas de juger le vote de ce peuple souverain mais je peux comprendre leur vote. Bolsonaro a promis de mettre fin à l’insécurité ? C’est bien le minimum dans un pays dans lequel il y a eu en 2016, 7 meurtres par heure. De 2006 à 2016, 553 000 personnes ont été assassinées dans ce pays et on peut comprendre que les brésiliens en aient marre de cette insécurité. Le taux d'homicides atteignait en 2016 28,6 pour 100.000 largement au-dessus des 10/100.000, considéré par l'ONU comme le seuil de violence endémique.

LES BRÉSILIENS AVAIENT DE BONNES RAISONS DE VOTER BOLSONARO !

Une autre bonne raison est la corruption endémique des dirigeants brésiliens de droite comme de gauche. Lula dort en prison puisqu’il a été condamné à 12 ans de prison pour corruption dans le scandale Petrobras, ce qui ne l’empêchait pas d’envisager se présenter à la présidentielle tout comme son vainqueur de la présidentielle de 1989, Fernando Collor de Mello, déchu de ses droits civiques pour huit ans par le sénat pour corruption passive et qui envisageait lui aussi de se présenter.

LES BRÉSILIENS AVAIENT DE BONNES RAISONS DE VOTER BOLSONARO !

Car si on ajoute au cocktail explosif insécurité et corruption une récéssion économique comme en a vécu le Brésil, on comprend mieux le vote des brésiliens même si les médias français ne comprennent pas. Finalement Bertold Brecht avait raison quand il disait : "si le peuple vote mal, il faut changer le peuple !" . Alors même si les propos homophobes, racistes et sexistes de Bolsonaro sont indéfendables et qu’on peut légitimement avoir peur de lui, je le répète seul contre tous

LES BRÉSILIENS AVAIENT DE BONNES RAISONS DE VOTER BOLSONARO !

Les rubriques Sudradio