La Terre vit désormais à crédit

Aujourd'hui, c'est la fête nationale suisse et l'anniversaire de Mac Lesggy ! Mais ce 1er août est aussi le jour de dépassement de la Terre, qui signifie que nous vivrons désormais à crédit jusqu'à la fin de l'année. 

Thumbnail

C’est fait. Ce mercredi 1er août vient marquer la journée du dépassement de la Terre. En clair, à partir d’aujourd’hui et jusqu’à la fin de l’année, nous vivrons au-dessus de nos moyens et ce, sur le dos de la planète. Une fin 2018 à crédit pour une dette écologique monstrueuse qui ne cesse d’arriver de plus en plus tôt dans l’année : en 1970, le jour de dépassement était le 29 décembre, moins de cinquante ans plus tard en 2018, il est 4 mois plus tôt.

Surconsommation, surexploitation, surpêche… Les raisons de ce surendettement ne sont pas difficiles à trouver. Et inutile de se dédouaner sur les autres puissances mondiales, la France du haut de ses 66 millions d’habitants pèse bien plus lourd qu’on ne l’imagine dans la balance : il faudrait 3 planètes si la Terre entière consommait comme un Français !

Qui plus est, on estime que chaque année dans l’Hexagone, près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées. Une situation face à laquelle on se sent souvent impuissant. De nombreuses associations se sont donc engagées dans la lutte et se battent contre le gaspillage alimentaire, une première étape – et pas des moindres – pour que le monde ne soit plus à crédit ou en sursis, au choix.

"Bocal Local" en fait partie : cette association girondine a son terrain d’action dans la région du Grand Bordeaux. Stéphanie Dartigue, directrice et fondatrice de l’association, se réjouit des actions menées : "L’année dernière, nous avons récupéré 10 tonnes d’invendus chez les professionnels et les particuliers". Quels sont leurs volets d’actions ? "Bocal Local" en utilise deux : le glanage (la récupération des légumes invendus mais aussi non-récoltés dans les potagers) et le potaginage (jardin collectif où Stéphanie Dartigue apprend aux gens à cultiver un potager).

Des initiatives essentielles qui aideront sans aucun doute à faire reculer au fur et à mesure le jour de dépassement de la planète. En attendant, vous pouvez calculer votre propre empreinte écologique sur le site Global Footprint Network afin de prendre conscience ou d’améliorer votre consommation.