La Chine appelle la Corée du Nord à prendre une "décision intelligente"

La Chine appelle la Corée du Nord à prendre une "décision intelligente" après les sanctions de l'ONU
Donald Trump et Xi Jinping, le 7 avril 2017 en Floride © Jim Watson / AFP

La Chine a appelé dimanche la Corée du Nord à prendre une "décision intelligente" après les sanctions de l'ONU.

Assiste-t-on à un tournant dans la crise qui agite la péninsule coréenne et par extension le monde ? Principal soutien de la Corée du Nord, de plus en plus isolée sur la scène internationale, la Chine a appelé ce dimanche Pyongyang à prendre une "décision intelligente" après le durcissement des mesures mises en place par l'ONU pour sanctionner le régime de Kim Jong-un.

Pékin favorable au dialogue

"Il serait bénéfique pour la Corée du Nord de prendre une décision bonne et intelligente". C'est par ces mots forts que le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi s'est adressé à la presse, à l'issue d'un entretien avec son homologue nord-coréen Ri Hong-Yo, en marge d'un forum sur la sécurité régionale organisé à Manille (Philippines). 

Cette annonce intervient au lendemain de l'adoption à l'unanimité du Conseil de sécurité de l'ONU, d'une résolution sanctionnant durement la Corée en représailles de la poursuite de son programme balistique et nucléaire. Si d'aventure cette résolution venait à être appliquée à la lettre, Pyongyang se verrait privée d'un milliard de dollars de recettes annuelles. Cette mesure a pour objectif de contraindre le régime nord-coréen à négocier et c'est la raison pour laquelle la Chine l'a soutenue, car Pékin souhaite la reprise du dialogue entre les six puissances que sont la Chine, les États-Unis, la Russie, le Japon et les deux Corées. C'est du reste l'objet des discussions entreprises par les protagonistes dès ce week-end à Manille, alors que se profile le forum annuel de l'Asean qui réunira, à partir du lundi 7 août, 26 pays de la région mais aussi l'Union européenne afin d'évoquer les questions de sécurité en Asie-Pacifique.

"Ce n'est pas facile mais nous devons travailler ensemble pour aller dans cette direction", a déclaré Wang Yi, ajoutant que "le dialogue et la négociation sont les seuls moyens appropriés pour régler le problème de la péninsule coréenne".

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio