Irak : le cardinal Barbarin à Mossoul pour soutenir les chrétiens d’Orient

Le cardinal Philippe Barbarin à Qaraqosh, en Irak, le 24 juillet 2017 (©SAFIN HAMED - AFP)

L’archevêque de Lyon Philippe Barbarin débute ce lundi un voyage de deux jours en Irak qui devrait notamment le conduire jusqu’à la ville de Mossoul, récemment libérée du joug de l’État Islamique.

Figurant parmi les toutes premières victimes des terroristes de l’État Islamique, les chrétiens d’Orient ont payé un lourd tribut depuis le début du conflit syro-irakien et l’émergence de l’organisation criminelle jihadiste. Alors que les terroristes ne cessent de reculer d’un point de vue territorial, que ce soit en Irak ou en Syrie, les villes sont libérées les unes après les autres et la vie reprend – très lentement – son cours. C’est dans cette optique que le cardinal Philippe Barbarin a débuté ce lundi un voyage de deux jours en Irak qui le mènera mardi dans Mossoul libérée, a annoncé le diocèse de Lyon dans un communiqué.

Le cardinal lyonnais a répondu à l’invitation de Mgr Louis-Raphaël Sako, patriarche des chaldéens basé à Bagdad. La délégation est ce lundi à Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d’Irak libérée en mars de l’occupation de l’État Islamique, et se rendra demain à Mossoul avec plusieurs prêtres et diacres, dont Mgr Marc Stenger, Mgr Michel Dubost et Mgr Pascal Gollnisch. "Après tant de mois de souffrance et d’exil, ils veulent faire résonner l’appel à ce que les populations déplacées, musulmanes, chrétiennes et yézidies, réinvestissent la ville de leurs origines", explique le communiqué.

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio