Les États-Unis ont indiqué que les arrestations de clandestins à la frontière mexicaine avaient fortement chuté ce mois-ci.

Le gouvernement américain a annoncé ce jeudi que les arrestations d'immigrés clandestins, à la frontière américano-mexicaine, avait baissé de 40% en février par rapport au mois précédent (18 762 contre 31 578). Un chiffre qui valide les nouvelles mesures migratoires selon l’administration Trump, qui s'en est d'ailleurs félicitée.

John Kelly, secrétaire d'État chargé de la Sécurité intérieure, a ainsi déclaré que "la baisse du nombre des interpellations" dénotait "un changement de tendance marquée", montrant "que l'application des lois avait un impact" réel sur les flux migratoires en provenance du Mexique voisin.

Selon le ministère, ces chiffres progressent habituellement de 10 à 20% chaque année entre janvier et février. Cette chute significative est donc un argument de choix pour Donald Trump qui a fait de la lutte contre l'immigration illégale l'un de ses chevaux de bataille.

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio