Covid-19 : "le gouvernement a pris les dispositions nécessaires"

Le confinement a été ordonné dans 11 villes d'Italie, touchant quelque 52.000 personnes. Cela, après une flambée de cas du coronavirus Covid-19 dans le pays ces derniers jours.

150 cas de coronavirus ont été recensés en Italie à ce jour. © AFP

Malgré la panique en Italie, Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM des Alpes-Maritimes, a déclaré qu’à ce stade, côté français, il n’y a pas de raison de s’inquiéter outre mesure. Elle était l'invitée de Patrick Roger le 24 février 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Toutes les régions françaises sont prêtes pour l’éventuelle circulation du virus"

"La situation est préoccupante dans les Alpes-Maritimes. Hier, je me suis longuement entretenue avec Olivier Véran et Édouard Philippe. Le gouvernement a pris les dispositions nécessaires, Olivier Véran s’est entretenu avec son homologue italien. On est prêt à faire face", a assuré Alexandra Valetta-Ardisson.

Interrogée sur les mesures mises en place, Alexandra Valetta-Ardisson a déclaré : "Le plan Oxane a été activé le 13 février 2020 afin de permettre à toutes les régions de se préparer à l’éventuelle circulation du virus. Dans notre département, à la frontière italienne, rien n’a été fait. Le maire de Menton demande à ce que des mesures soient mises en place".

"Il ne faut pas non plus envenimer les choses"

Alexandra Valetta-Ardisson a tenu à relativiser la nécessité de s’inquiéter outre mesure au sujet du Covid-19. "Tous les ans en France, 2 à 6 millions de personnes sont touchées par la grippe. Elle fait plus de morts et est plus virulente que le Covid-19. Il ne faut pas non plus envenimer les choses et créer un climat anxiogène. Je rappelle que du côté italien de la frontière, aucune commune n’est encore touchée par le Covid-19".

"Quand on regarde la carte mondiale de la propagation du virus, on voit que les frontières terrestres ne sont pas forcément en lien avec sa diffusion. Plusieurs centaines de milliers de personnes traversent tous les jours la frontière franco-italienne, pour aller travailler notamment".

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !