André Kaspi : "les Démocrates cherchent par tous les moyens à démolir Donald Trump"

"Si une majorité des deux-tiers au Sénat condamne Donald Trump il sera destitué", a expliqué André Kaspi, historien, spécialiste de l’histoire des États-Unis et professeur émérite à la Sorbonne alors que le procès de Donald Trump s'ouvre à Washington. Il est accusé d'abus de pouvoir et d'entrave à la bonne marche du Congrès.

Des citoyens protestent devant le Capitole, demandant la destitution de Donald Trump. © AFP

André Kaspi était l'invité de Patrick Roger le 21 janvier 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Les Républicains tiennent beaucoup à maintenir Donald Trump au pouvoir'

"Avec ce procès au Congrès, Donald Trump risque en théorie d’être destitué. Si une majorité des deux-tiers au Sénat le condamne, il sera destitué. Je précise que cela n’est jamais arrivé dans l’histoire des États-Unis. De plus, la majorité au Sénat est Républicaine. Elle tient beaucoup à maintenir Donald Trump au pouvoir. Par conséquent, les perspectives de destitution sont très, très minces", a expliqué André Kaspi.

Beaucoup d’Américains ne voient pas la nécessité de ce procès

"Il y a une grande différence entre le procès qui a été intenté à Bill Clinton en 1998-1999 et le procès de Donald Trump. Bill Clinton était à la fin de son deuxième mandat, et la Constitution des États-Unis interdit un troisième. C’était la fin du règne de Clinton.

Là, le procès de Donald Trump se fait au moment où la campagne électorale pour les élections présidentielles bat son plein. Très bientôt il y aura la première convention Démocrate dans l’Iowa. En fin de compte, le 3 novembre 2020 il y aura de nouvelles élections présidentielles. Par conséquent, beaucoup d’Américains se disent : 'il n’est pas nécessaire que le Congrès intervienne, il suffit que l’opinion donne son avis, qu’elle vote'."

"Les Démocrates cherchent à démolir le Président"

"Depuis 2016, les Démocrates n’acceptent pas l’idée que Donald Trump puisse être élu, ensuite qu’il ait été élu. Et depuis janvier 2017, c’est-à-dire depuis son entrée en fonction, ils font tout pour essayer d’écarter Donald Trump du pouvoir qui lui a été confié par les électeurs. Depuis ce moment-là les Démocrates cherchent par tous les moyens à démolir le Président. Et le procès en destitution en fait partie", a poursuivi André Kaspi.

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !