Stéphane Rotenberg : "Une route européenne 'Pékin Express' ? On y pense !"

Stéphane Rotenberg, que vous retrouvez mardi 23 février à 21h05 sur M6 pour le premier épisode de la 14ème saison de Pékin Express, était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 23 février dans "Le 10h - midi".

Stéphane Rotenberg, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Stéphane Rotenberg : "Pour Pékin Express, le casting est compliqué puisqu'il y a 40.000 personnes !"

Stéphane Rotenberg revient sur le candidat de "The Voice"" évincé en raison de tweets polémiques datant de 2017. "C'est dur les castings, jusqu'où il faut fouiller, remonter ? s'interroge l'animateur. Pour Pékin Express, le casting est compliqué puisqu'il y a 40.000 personnes ! On ne fait pas d'enquête de police ! On n'en a pas les pouvoirs et les moyens, on fait le maximum selon nous mais on peut toujours passer au travers de plein de choses. Globalement on traite par lot de 1.000 ou 2.000 et tant qu'on n'a pas trouvé on continue ! Mais on trouve assez vite" explique-t-il.

"Pour Top chef, ils cuisinent devant le jury de sélection pour être sûr que ce qu'ils ont proposé dans leurs dossiers correspond à leur savoir-faire souligne Stéphane Rotenberg. Pour Pékin Express, il y a des rendez-vous téléphoniques, puis ils viennent dans les studios pour les voir. On ne les fait pas courir mais le médecin les voit : il peut dire non, sans qu'on ait la main et on ne sait jamais pourquoi. Deux médecins sont là en permanence pour Pékin Express précise-t-il. Il y a toujours un avion ou un hélicoptère en stand by à moins de deux heures de nous pour être capables de débarquer s'il y a un souci".

 

À quand un "Pékin Express" spécial Europe ? "On pense à une route européenne"

Le tournage de la 14ème saison de l'émission "Pékin Express" a débuté le 5 mars 2020. Stéphane Rotenberg et les candidats étaient loin d'imaginer qu'une pandémie mondiale allait bouleverser leur aventure. "On allait en Ouganda et j'ai annoncé aux candidats une route qui passe par l'Ethiopie et Dubaï, qu'on ne fera jamais raconte l'animateur. Lorsqu'on part, on sait que ça s'aggrave un peu en Europe, mais le mot de confinement est encore une abstraction. Quand on arrive là-bas, il n'y a quasiment pas de cas en Afrique, on sait qu'on est globalement en sécurité sanitaire et on profite de ces paysages de rêve, on est dans le Roi Lion ! Puis on entend que ça s'aggrave en Europe poursuit-il. On est rentré, vraiment pour ne pas être enfermé dehors ! On a entendu le message radio lunaire que les frontières étaient fermées. Tous les tournages étrangers se sont arrêtés. On a pris l'avant-dernier avion de ligne qui s'est posé de manière régulière à Orly, la France était déjà confinée ! On va vraiment raconter comment on l'a vécuannonce-t-il.

"Le rapatriement a été tellement compliqué et coûteux qu'on s'est dit que si ça referme, il vaut mieux qu'on ne soit pas loin. On a refait en urgence une nouvelle route, qui était déjà pré-repérée. Ça a été compliqué mais on avait 6 mois de confinement pour le faire !" À quand un "Pékin Express" spécial Europe ? "On pense à une route européenne confie Stéphane Rotenberg, en évitant la France, parce qu'il y a des choses très différentes entre des scandinaves et des latins du sud. La route européenne serait très belle !"

 

"Je n'ai aucun problème avec cette idée de carnet de vaccination !"

Concernant la polémique sur le passeport vaccinal, que Stéphane Rotenberg appelle "le carnet de vaccination" :"Je n'ai aucun problème avec cette idée de carnet de vaccination ! J'en ai déjà un" explique l'animateur, qui rappelle qu'on ne peut pas rentrer dans certains pays sans vaccins, comme l'Afrique, "parce qu'ils ont mis des années à éradiquer certains virus. Culturellement je comprends : il y a quantité de virus que je n'ai pas envie de choper quand je vais dans certains pays et donc je suis vacciné. J''ai fait aussi des choix souligne-t-il : je reconnais que je n'ai pas fait le rappel de la rage depuis plus de 10 ans, parce que si on se fait mordre, on peut aujourd'hui avoir des piqûres juste après et je suis équipé sur mes tournages.

Pour la saison prochaine, "on voit déjà que pour l'instant, il y a une vraie 'détente' en Asie annonce Stéphane Rotenberg. La Chine a aujourd'hui une vie quasi-normale si ce n'est normale et beaucoup de pays voisins ont retrouvé une vie complètement normale. À l'inverse, c'est compliqué en Europe et sur le continent américain. On repère, on part dans 6-7 mois, on a encore le temps de voir comment ça évolue !"

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !