Stéphane Rotenberg : "en 2020, Pékin Express va surprendre les candidats"

40 000 personnes ont candidaté pour participer à Pékin Express en 2018, et les candidatures sont déjà ouvertes pour la saison 2020, a déclaré Stéphane Rotenberg, le présentateur de cette émission.

Stéphane Rotenberg, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Les chaînes de télévision sont peu nombreuses à proposer des programmes susceptibles de plaire à tout le monde, estime Stéphane Rotenberg. Stéphane Rotenberg était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 18 septembre 2019 dans "Le 10h - midi".

 

"Pékin Express est un programme familial"

 

"C’est une émission de divertissement, mais en même temps on découvre le mode de vie des gens, on rentre chez eux. Ce n’est pas pour minimiser nos problèmes en France, mais ailleurs dans le monde on a un niveau de vie bien inférieur au nôtre. C’est un programme familial, les enfants regardent beaucoup ce programme. Je crois qu’avec TF1 (et aussi avec Fort Boyard sur France 2), à M6 nous sommes les seuls à faire très-très large", a raconté Stéphane Rotenberg.
S’agissant de ce qui diffère Pékin Express de Koh Lanta, Stéphane Rotenberg a déclaré : "vous avez des gens plus ou moins compétiteurs, qui ont plus ou moins d’auto-dérision, pas très sportifs. On est très loin de Koh Lanta, où on recherche la performance. Peut-être que l’année prochaine on va surprendre les candidats".

Stéphane Rotenberg ne participe jamais aux castings

 

"En 2018, 40.000 personnes ont candidaté pour participer à Pékin Express. Et les candidatures sont déjà ouvertes pour la saison 2020. D’ailleurs, moi-même je ne vois jamais les candidats, je suis l’un des seuls dans la production à ne pas être impliqué dans le casting. Je ne le découvre qu’une fois qu’il est fait", a déclaré Stéphane Rotenberg.
S’agissant de ses propres goûts télévisuels, Stéphane Rotenberg a avoué ne pas passer beaucoup de temps devant la télévision, faute de temps. "Les documentaires animaliers m’ennuient assez facilement. Et les Grand prix de Formule 1, c’est ma seule religion. En dehors de ça, je débarque, je mets mes 300 chaînes, et c’est parti. En revanche, à la différence des jeunes qui regardent la télé tout en regardant leur téléphone ou en faisant autre chose, moi, je suis assez focus. Quand je suis devant la télé, je regarde. En plus, à la maison on ne regardait pas la télévision en mangeant, j’ai gardé ce truc d’éducation familiale : quand je mange, je ne regarde pas."

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !