Samuel Étienne : "C’était difficile de succéder à Julien Lepers"

Samuel Étienne, présentateur de Questions Pour Un Champion

Successeur du célèbre Julien Lepers à Questions Pour Un Champion, Samuel Étienne était l’invité du 10h-12h médias de Sud Radio ce mercredi, au micro de Valérie Expert. L’animateur-journaliste s’est confié sur sa vie professionnelle.

Pas facile de succéder à un monstre sacré de l’audiovisuel français. C’est pourtant le défi qu’a dû relever il y a maintenant deux ans Samuel Étienne, désormais en charge du jeu Questions Pour Un Champion en lieu et place de Julien Lepers. Invité du 10h-12h médias de Sud Radio ce mercredi, le natif de Rennes s’est confié sur ses premiers pas en tant qu’animateur du célèbre jeu diffusé sur France 3. "Prendre le relais de Julien était difficile, tout comme apprendre un nouveau métier ! J’ai dû l’apprendre, et j’ai l’impression qu’aujourd’hui, au bout de deux ans, j’ai le truc en main", confie-t-il.

"Les stars du jeu sont les candidats, pas les animateurs"

Le présentateur se réjouit par ailleurs du rebond des audiences de Questions Pour Un Champion, après des débuts difficiles. "Sur la rentrée (de septembre à décembre), nous sommes en progression par rapport à l’année dernière. Hier, on a fait 13,8% d’audience, deuxième chaîne de France ! On approche des deux millions… La baisse des débuts était attendue car, effectivement, le départ de Julien s’est effectué dans les conditions que l’on sait, et je savais qu’une partie du public très attachée à lui allait partir. J’ai fait le pari qu’ils allaient revenir, et ils sont revenus…", assure-t-il. Quant à la touche personnelle qu’il s’efforce d’apporter au jeu, Samuel Étienne a une idée fixe en tête. "Pour moi, les stars du jeu sont les candidats, pas les animateurs. C’est peut-être ma déformation de journaliste. Un candidat, c’est une culture, un humour, une planète, une sensibilité, un stress (ou pas)… Le spectacle naît de ça et j’ai essayé, modestement, de les mettre en avant. Aujourd’hui, ce sont les candidats qui font le show dans cette émission", indique-t-il.

"Je suis tombé de mon siège quand on me l’a proposé"

Enfin, le journaliste de formation s’est également exprimé sur sa nouvelle double casquette d’animateur et de journaliste sur la matinale de franceinfo. Un rôle compliqué que beaucoup ne l’imaginaient pas pouvoir assumer. "Dans mon for intérieur, j’avais bien l’intention de n’abandonner absolument pas le journalisme. Cette aventure de Questions Pour Un Champion est folle et enthousiasmante. Je trouvais ça surréaliste, je suis tombé de mon siège quand Dana Hastier, la patronne de France 3, me l’a proposé. C’est ça qui est beau dans la vie, ce sont ces virages inattendus. Mais mon rêve d’enfant était d’être journaliste et j’avais bien l’intention de le rester. C’est Europe 1 qui m’a permis de le rester, mais effectivement, beaucoup de confrères m’ont dit qu’en devenant animateur, tout ça était fini ! Dans notre pays, on aime bien mettre les gens dans des cases, mais au fond de moi, je voulais montrer que c’était possible de faire les deux", raconte-t-il.

Réécoutez en podcast tout le 10h-12h médias du jour avec Samuel Étienne

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

BOURGEOIS
- Mercredi 20 décembre 2017 à 19:00
Quel bonheur cet animateur qui respire la gentillesse et qui ne fait pas la "star" contrairement à beaucoup de ses confrères à l'ego surdimensionné !
J'ai l'impression que c'est une "belle personne" même dans le privé.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio