Renaud Revel : "les réseaux sociaux ont largement percuté les talk-shows"

"Les réseaux sociaux ont largement percuté ce marché. Il ne passe pas une semaine sans que les chroniqueurs ne s’en mêlent", a déclaré le journaliste Renaud Revel (JDD et Immedias) au sujet des talk-shows à la télévision française. Renaud Revel était l’invité de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 31 mai 2019 dans "Le 10h - midi".

Thumbnail

Renaud Revel : "il ne passe pas une semaine sans que les chroniqueurs ne s’en mêlent"

Pour le journaliste du JDD et auteur du blog Immedias Renaud Revel, les talk-shows sont en train de vivre une crise. "Ce qui m’énerve, c’est le manque de fonds. Les intervenants tiennent des propos extrêmement durs, ils cherchent uniquement du buzz. La production de contenus conçus pour être partagés sur Twitter a pris une place trop importante. Et il ne passe pas une semaine sans que les chroniqueurs ne s’en mêlent", a-t-il estimé.

"Il y a aussi un manque d’intervenants, c’est toujours les mêmes sur tous les plateaux. Et c’est qui criera le plus fort et qui tapera le plus fort. Il y a 30 ans, ce n’était pas pareil ! Avec des journalistes intellectuels, c’était différent. Aujourd’hui, il y a une surabondance d'émissions comme ça", a-t-il poursuivi au micro de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann.

SMS de Marlène Schiappa : "je n’ai jamais vu un membre de gouvernement agir ainsi"

Autre symptôme de l’évolution inquiétante des talk-shows : la pression de la part des personnalités politiques. "Laurent Ruquier m’a raconté que le lendemain de son entretien avec Marlène Schiappa, elle lui a envoyé un SMS d’injures. Elle n’a pas accepté les critiques qu’on formule sur elle, et leurs relations sont aujourd’hui très compliquées. De mémoire, je n’ai jamais vu un membre de gouvernement agir ainsi. Ce n’est pas acceptable en tout cas", nous a confié Renaud Revel.

S’agissant de l’érosion des audiences de "On n’est pas couchés", Renaud Revel a tenu à relativiser le phénomène. "Une émission qui se termine à 1 heure du matin et qui rassemble 800.000 personnes, c’est quand même impressionnant". Interrogé sur son avis sur "Balance ton poste", Renaud Revel a estimé que cette émission avait un registre populiste, voire poujadiste, et qu’elle manquait de fonds. "Ce n’est pas ma tasse de thé, mais je reconnais très honnêtement qu’il y a un public pour ça", a-t-il déclaré.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !