Ophélie Meunier : "l'aide sociale à l'enfance est un système totalement défaillant"

Le dimanche 19 janvier 2020, M6 diffusera dans "Zone Interdite" le documentaire "Mineurs en danger : enquête sur les scandaleuses défaillances de l'aide sociale à l'enfance", réalisé par Jean-Charles Doria.

Ophélie Meunier, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Pour en parler, Ophélie Meunier, présentatrice de cette émission, était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann le 15 janvier 2020 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

 

"Quand on ne veut pas ouvrir les portes, c’est qu’il y a un loup derrière"

"On a fait des demandes d’autorisation de tournage auprès des départements, car les foyers de l’enfance sont gérés par les départements. Beaucoup de départements ont refusé. Et on s’est dit que quand on ne veut pas ouvrir les portes, c’est qu’il y a un loup derrière. Nos journalistes ont alors infiltré les foyers de l’enfance en s’y faisant embaucher.

C’était étonnement facile. C’est l’histoire de 5 à 10 minutes d’entretien. Aucune vérification, et même avec une expérience pas du tout convaincante auprès des enfants, ça passe. Je peux les comprendre, ils ont tellement du mal à recruter", a raconté Ophélie Meunier.

"Un système totalement défaillant"

"Nos journalistes ont découvert un système totalement défaillant : des enfants totalement délaissés, déscolarisés, assommés moralement… Il faut savoir que ce sont des enfants arrachés aux familles, ils ont des crises, des troubles du comportement. Certains font des fugues, ils partent pour 2-3 semaines, et personne ne va les chercher. Ils partent notamment pour se prostituer.

Il n’y a pas assez d’éducateurs pour s’occuper d’eux. Dans certains foyers il y a un éducateur pour 12 ou 13 enfants, alors même que le ratio légal est d’un éducateur pour cinq enfants maximum. Une des journalistes est même partie, épuisée et choquée par ce qu’elle a vu. C’est une forme d’abandon de la tâche", a déclaré Ophélie Meunier.

"On a le sentiment qu’ils se protègent entre eux"

"On dénonce l’opacité du système. On a le sentiment qu’ils se protègent entre eux", nous a confié Ophélie Meunier. Quant aux responsables politiques, "je pense qu’ils sont prêts à répondre", a estimé Ophélie Meunier, avant de conclure : "L’aide sociale à l’enfance, c’est le premier relai à la famille. Pour les enfants qui ont des parents qui n’ont pas la possibilité de s’occuper d’eux, les foyers sont censés donner tout ce dont les enfants ont besoin pour réussir dans la vie. Malheureusement c’est pas du tout le cas."

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !