Morgan Charrière : "Le judo a mis beaucoup de barrières dans la légalisation du MMA en France"

6 Play diffusera pour la première fois en France et en direct des combats de MMA. Frédéric de Vincelles, directeur général des programmes en charge des plateformes et du sport pour le Groupe M6 et Morgan Charrière, en lice pour remporter la ceinture des "Cage Warriors" et intégrer ainsi l'UFC, étaient les invités de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 8 décembre dans "Le 10h - midi".

Frédéric de Vincelles et Morgan Charrière, invités de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Frédéric de Vincelles : "Il y a vraiment un ADN sur la chaîne W9 qui est jeune, dynamique, spectaculaire"

La toute première diffusion sur le petit écran du championnat de "Cage Warriors" a été autorisée récemment par le CSA. "On a eu envie de diffuser ce sport, parce que c'est nouveau ! explique Frédéric de Vincelles, directeur général des programmes en charge des plateformes et du sport pour le Groupe M6. Tout ce qui est nouveau, innovant, nous intéresse sur W9 ! On est une chaîne moderne, on a toujours été un peu précurseurs dans un certain nombre de domaines. Il y a une dizaine d'années, il y a eu un engouement autour du catch, W9 faisait partie de cette épopée, on a proposé des combats de catch qui marchaient extrêmement bien, souligne-t-il. Il y a aussi une tradition de sport sur W9, puisqu'on diffuse notamment des matches de football internationaux, les matchs de l'équipe de France féminine qui font de très beaux scores. Il y a vraiment un ADN sur la chaîne W9 qui est jeune, dynamique, spectaculaire ; c'est normal de proposer ce type de sport". 

Il s'agit d'un sport de combat extrêmement violent qui a été interdit en France pendant de nombreuses années, rappelle Valérie Expert. "Ça ne nous pose aucun problème, car c'est un sport pratiqué par des grands champions, qui nécessite un travail complètement fou, explique Frédéric de Vincelles. Aujourd'hui, c'est un sport qui dépend de la Fédération Française de Boxe, très encadré, pratiqué sous le contrôle d'un arbitre, de jury, avec des médecins autour du ring. Les combattants sont dans un espace de sécurité. C'est un combat qui est dur mais complet, reconnaît-il, qui se pratique à la fois debout comme la boxe ou le karaté, en corps à corps comme le judo, et qui se pratique aussi au sol comme la lutte. Ça devient des super-champions, super-complets, c'est un super-spectacle ! Le CSA a fixé les règles dans lesquelles on pouvait diffuser ce programme, ajoute-t-il : jamais avant 22h30, pour protéger le public le plus jeune, qui pourrait être choqué par la violence de certains coups, et c'est accompagné de la signalétique 'interdit aux moins de 16 ans'".

 

Morgan Charrière : "Le judo a mis beaucoup de barrières dans la légalisation du MMA en France"

Morgan Charrière est en lice pour remporter la ceinture des "Cage Warriors". Tous les coups sont-ils permis ? s'interroge Valérie Expert. "Pas du tout, c'est plutôt l'inverse ! assure Morgan Charrière. Tous les coups qui sont autorisés dans les sports de combat sont autorisés en MMA et tous ceux qui sont interdits dans les sports de combat sont interdits en MMA". Pour lui, si ce sport a longtemps été interdit en France, "c'est beaucoup une histoire de politique entre les grosses instances du sport. Certaines n'étaient pas pour que le MMA se développe, le judo a mis beaucoup de barrières dans la légalisation du MMA en France, en ayant sûrement peur de perdre des licenciés et une grosse partie des jeunes français, estime-t-il. Par ailleurs, c'est un sport méconnu et on a eu un peu du mal à voir comment ça se développait et comment c'était régulé. Pour lui, il n'y a pas eu un effort de venir regarder comment se passaient les entraînements, les compétitions, mais plutôt ce qu'il y avait à la télé il y a 20 ans où le sport n'était pas du tout réglementé ni développé".

"Beaucoup de femmes pratiquent ce sport et il y en a de plus en plus, souligne Morgan Charrière. En France, on commence à avoir pas mal de femmes très fortes, dont on entendra très bientôt parler".

Quand l'autorisation de diffusion a été demandée, "le CSA a travaillé comme d'habitude de façon professionnelle, précise Frédéric de Vincelles. Ils ont fait une consultation auprès des différentes chaînes pour savoir s'il y avait des chaînes intéressées, sous quelles conditions on souhaitait diffuser et donc exploiter les programmes de MMA. Ils ont pris leur décision au terme de cette consultation d'autoriser, sous condition d'horaire et d'âge. Et une des recommandations fortes du CSA était de ne pas laisser les femmes de côté dans l'exposition de ce sport. On suivra des championnes et on proposera des combats sur W9".

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !