Michel Cymes : "je pense qu’il faut interdire les manifs"

"J’aurais aimé être immunisé contre la violence. J’ai du mal à voir tout ça calmement" a déclaré Michel Cymes, médecin et présentateur de "Ça ne sortira pas d'ici !" (France 2) au sujet des manifestations des Gilets Jaunes. Michel Cymes était l’invité de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 20 mars 2019 dans "Le 10h - midi".

Thumbnail

Michel Cymes : "donner la parole à des gens qui ne sont pas représentatifs des Gilets Jaunes est un problème"

"J’aurais bien aimé me dire que je m’en fous, mais je ne peux pas. Ça devient dingue, à un moment il faut que ça s’arrête. On va me traiter de censeur et de liberticide, mais je pense qu’il faut interdire les manifs. Il y a un moment où ce n’est plus possible" a déclaré Michel Cymes au micro de Valérie Expert.

Lors de cet entretien, Michel Cymes a également critiqué la façon dont la télévision a couvert le mouvement des Gilets Jaunes. "Je pense qu’il y a un problème à tourner en boucle les Gilets Jaunes. Donner la parole à des gens qui ne sont pas représentatifs de l’ensemble de ceux qui manifestent, c’est un problème. La presse est là aussi pour faire prendre conscience à ceux qui manifestent que ça suffit", a-t-il estimé.

Michel Cymes : "depuis 25 ans, je dépoussière l’image de la médecine"

En réponse à la question de Valérie Expert de savoir si ses confrères médecins lui en voulaient de faire de la télévision, Michel Cymes a répondu : "J’ai la chance d’avoir une bonne cote auprès de mes confrères et du Conseil de l’ordre, et je pense qu’ils sont contents que depuis 25 ans je dépoussière, pour ainsi dire, l’image de la médecine. Les seuls qui m’emmerdent, c’est les gens qui sont jaloux".

Michel Cymes a aussi confié ne pas regretter d’avoir arrêté la présentation du Journal de la santé. "Ca faisait 20 ans que je le présentais, j’en avais assez, j’avais envie de me libérer du temps pour d’autres projets, dont 'Ca ne sortira pas d'ici !'. Et un jour, je ferais bien une fiction.

Interrogé sur son avenir à France Télévisions, Michel Cymes a déclaré : "Je suis attaché au service public, ça fait 25 ans que j’y suis. Mais si à la rentrée France Télévisions ne me propose pas de choses qui sont en accord avec ce que j’ai envie de faire et que des chaînes privées me le demandent, j’irai discuter avec tout le monde", a-t-il déclaré.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !