Laurent-Éric Le Lay : "on est là pour faire évoluer les choses"

Laurent-Éric Le Lay, le directeur des sports de France Télévisions, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 20 mai 2021 dans "Le 10h - midi".

Laurent-Éric Le Lay, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Les prochains jours et les prochains mois seront bien chargés en termes de sport sur France Télévisions. Après la Coupe de France de football le 20 mai 2021, le samedi 22 mai 2021 on enchaîne déjà avec la finale de la Coupe d’Europe de Rugby, finale 100% française ! Du 30 mai au 13 juin 2021, c’est le retour de Roland Garros. Fin juin 2021, la finale du Top 14 et enfin à l’été 2021, les Jeux Olympiques de Tokyo.

 

Laurent-Éric Le Lay : "pour la première fois, on va avoir la parité entre commentateurs"

Laurent-Éric Le Lay a tout d’abord parlé de la façon dont on sélectionne les commentateurs de sports. "On écoute beaucoup, on regarde beaucoup, on essaie d’imaginer ce que ces commentateurs pourraient faire sur de grands événements. Et puis on dialogue beaucoup, je dialogue beaucoup avec notamment mes collaborateurs. Je dis : chaque changement doit être fait petit à petit, on n’est pas là pour tout révolutionner, par contre, on est là pour faire évoluer les choses. Il faut écouter tous les avis. Souvent, les réseaux sociaux nous font remonter que du négatif. Il faut aussi savoir faire la part des choses."

Est-ce compliqué de mettre des voix de femmes sur du sport ? "Pas du tout. On le fait de plus en plus, et je pense que tout le monde le fait. Avoir plus de femmes au commentaire, c’est quelque chose qui est dans le sens de l’histoire. Cette année, sur les Jeux olympiques, on va avoir nos journalistes qui vont commenter, mais on va aussi avoir des experts, qu’on appelle des consultants dans notre jargon. Et pour la première fois, on va avoir la parité. Pour les JO, on aura une quarantaine de consultants, dont la moitié des femmes, ce n’est pas rien", a déclaré Laurent-Éric Le Lay.

 

"Dans le sport, il y a pas mal de femmes, et pas mal de femmes regardent le sport, donc il est naturel que des femmes le commentent"

Alors, pourquoi les hommes ont-ils longtemps été les seuls à commenter le sport ? "L’histoire de cela, c’est qu’au départ, le sport intéressait les hommes. Et il n’y a que les hommes qui peuvent parler aux hommes. Mais on s’est aperçus qu’il y avait beaucoup de femmes qui regardaient le sport. Je peux vous montrer les courbes d’audience : aujourd’hui, il y a autant de femmes que d’hommes qui regardent Roland-Garros, les Jeux olympiques… Et ce sont des sports où il y a pas mal de femmes, donc il est naturel que des femmes le commentent", a fait savoir Laurent-Éric Le Lay.

 

Dans l’immédiat, la prochaine échéance sport pour France Télévisions est Roland-Garros. "La première semaine, ils ont limité nombre de spectateurs à 1.000 par zone, il y aura six zones. Et la seconde semaine cela peut monter à 5.000. Je pense que c’est symbolique : avoir un peu de public dans les stades, cela va faire partie du renouveau, de la réouverture du pays", a déclaré Laurent-Éric Le Lay.


Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !