Julien Lepers : "L’épisode de la mer Noire a fait le tour du monde"

Julien Lepers, dans les studios de Sud Radio

Présentateur emblématique de Questions Pour Un Champion pendant 28 ans, Julien Lepers était l’invité ce jeudi du 10h-12h de Sud Radio animé par Valérie Expert. L’occasion pour lui de revenir sur un moment fort de l’histoire de ce jeu ainsi que sur son départ forcé.
 

Il est incontestablement l’une des figures les plus connues et les plus reconnaissables dans la rue pour n’importe quel Français. Présentateur de l’émission Questions Pour Un Champion pendant pas moins de 28 ans, Julien Lepers était l’invité ce jeudi du 10h-12h de Sud Radio, animé par Valérie Expert, pour rouvrir la boîte à souvenirs. "Ça me poursuivra toute ma vie. Le jeu a tellement marqué… Un jeu télévisé qui dure 28 ans, sur une base quotidienne, c’est rare ! Ça a marqué les esprits. Ça s’est mal fini, j’ai eu l’occasion de le dire un peu partout et j’en ai même fait un livre (Je suis, je suis…) qui explique tout : pas seulement la fin mais aussi les 28 ans de bonheur que j’ai passé à animer. Le dernier jour, on a fait 2,2 millions de téléspectateurs ! Qui les fait aujourd’hui à 18h ?", clame-t-il d’emblée.

"Un moment incroyable, l’un des plus grands de l’histoire du jeu"

Parmi les grands moments de l’histoire du jeu figure notamment le malheureux passage d’un candidat qui bute pendant de longues secondes sur la réponse "la mer Noire", avant de fournir enfin la bonne réponse. Une séquence devenue culte sur Internet sur laquelle Julien Lepers est revenu. "C’était incroyable comme moment, l’un des plus grands de l’histoire du jeu. On est alors au début d’Internet, et ça a fait le tour du monde. Mais vraiment ! Il n’y a pas longtemps, j’ai pris une tasse de thé dans une belle adresse parisienne avec un copain. J’ai alors vu une bande de Blacks, des armoires à glace, qui sont venus se mettre à table juste à côté de moi. L’un d’eux se détache, vient me voir, il me regarde et il me dit : "C’est la mer Noire ?". Je lui répond : "Oui, c’est la mer Noire". Un autre arrive et me demande aussi : "C’est la mer Noire ?". C’était Teddy Riner avec son copain Thierry Henry ! Ils étaient une bande de cinq ou six, morts de rire, et ont tous voulu des selfies pour leurs mamans !", raconte-t-il.

"C’est un truc de fou, quand je vais dans des pays d’Afrique noire, ça fait rire tout le monde ! Sauf le principal concerné, puisque dans les dernières années on voulait repasser ce petit extrait, et au bout de dix ans on est obligés de demander l’autorisation aux candidats. On lui a demandé, il n’a jamais voulu. Je pense que ça lui a pourri sa vie, sa pauvre. Il ne connaissait que cette mer-là", ajoute-t-il.

"Je savais que je serai le premier d’une longue liste"

Le présentateur âgé aujourd’hui de 68 ans a également évoqué sa douloureuse mise à l’écart à France Télévisions, prélude à une vague de rafraîchissement de l’antenne opérée par la direction. "Je savais que je serai le premier d’une longue liste, et je ne me suis pas trompé. Dois-je citer William Leymergie, David Pujadas, Georges Pernoud… ? J’avais de très bons chiffres, donc je savais très bien qu’il ne s’agissait pas d’un problème d’audiences mais d’autre chose. On a dit un peu à tout le monde qu’il y avait trop d’hommes blancs de plus de 50 ans dans cette télé et qu’il fallait que ça change. Dans la même phrase, trois discriminations punies par la loi ! Il se trouve que je suis de sexe masculin, ma peau est blanche et j’ai un petit peu plus de 50 ans… Quand je vois mes copains comme Michel Drucker, qui n’a plus qu’une heure d’antenne aujourd’hui, heureusement qu’il a également sa tournée et qu’il est très bon sur scène. Je trouve que tout cela est dommage...", regrette-t-il.

Retrouvez en podcast toute l'interview de Julien Lepers dans Le 10h-12h de Sud Radio

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio