Grégory Montel : "la période que nous vivons réclame de la vérité quand on parle du couple, de la famille"

Grégory Montel était l’invité de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 25 juin dans "Le 10h - midi". Il présente la nouvelle série "Le Grand Bazar", qui démarre mardi 25 juin à 21h sur M6.

Thumbnail

Grégory Montel : "la période que nous vivons réclame de la vérité quand on parle du couple, de la famille"

Les deux premiers épisodes de la nouvelle série "Le Grand Bazar" sont diffusés sur M6 le 25 juin à 21h. Cette série familiale, de six fois 52 minutes, est centrée sur l’évolution d’une famille mixte et recomposée, incarnée par Nailia Harzoune ("Patients") et Grégory Montel ("Dix pour cent"). Avec l’arrivée de leur bébé, Samia et Nicolas espèrent vivre heureux dans leur famille recomposée. Ils rêvent d’un foyer serein, paisible et harmonieux avec beaucoup d’enfants. Mais les choses s’annoncent très compliquées car chez les Rousseau-Bensaid, personne n’est capable de se mettre d’accord, même si tous veulent donner leur avis.

Beaucoup de gens vont se retrouver dans cette famille. C'est une série joyeuse et déjantée, moderne, qui parle de famille recomposée, de couple mixte et de religion. "C'est une famille extrêmement moderne, contemporaine, avec une charge mentale élevée, raconte Grégory Montel. La période que nous vivons réclame de la vérité quand on parle du couple, de la famille".

Les enfants ont une grande importance dans la série. "On a des enfants qui sont extrêmement vrais, le casting a été très bon. Ils sont hyper vivants, ce qui tombe bien, car tout tourne autour d'eux dans la série. Ce sont presque les yeux du spectateur".

"L'idée de cette série est d'apprendre à faire des concessions, à mieux comprendre l'autre"

Dans la série, tout va dans le même sens, déstabiliser les rapports habituels. "Je joue un personnage qui est très différent de moi qui suit plutôt quelqu'un qui va dans le conflit. Nicolas prend le contrepied du personnage féminin, interprété par Nailia Harzoune, très volubile et obnubilé par son boulot".

Dans le premier épisode, est résumé tout le choc des cultures, puisqu'il s'agit de choisir le prénom. "Il faut faire cohabiter tout le monde, donc ça nous apprend à faire des concessions, à mieux comprendre l'autre. C'est l'idée de cette série".

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !