Ghislaine Ottenheimer : "dans un magazine, on a le temps d’enquêter et de développer"

Ghislaine Ottenheimer, rédactrice en chef du magazine "Challenges", était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 2 septembre 2021 dans "Le 10h - midi".

Ghislaine Ottenheimer, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le magazine "Challenges" sort un grand sondage sur ce qui préoccupe les Français, à moins d'un an de l'élection présidentielle. Dans le numéro actuellement en kiosques, plusieurs personnalités, dont Emmanuel Macron, commentent les résultats de ce sondage.

Ghislaine Ottenheimer : "la presse écrite doit bluffer les gens avec du contenu"

"Les magazines spécialisés se défendent assez bien. Les gens font la différence entre l’écume des jours et ce qu’il y a d’intéressant à lire dans les journaux. Je crois que la presse écrite doit apporter du contenu, bluffer les gens avec du contenu. C’est ce qu’on a voulu faire avec ce magazine, pour que les gens aient des choses à apprendre. Parce que si c’est la répétition des alertes et de ce qu’on a vu sur les chaînes d’info, pourquoi acheter un journal ? Tous ces magazines comme 'Philosophie' ou 'Historia', les gens les achètent car ils ont envie d’apprendre. Dans un magazine, on a le temps d’enquêter et de développer. Parfois il est important d’écouter toute la phrase et pas seulement un petit bout. Le contexte est très important. Quand vous réduisez l’information une minute ou 50 secondes, vous la déformez énormément" a déclaré Ghislaine Ottenheimer.

 


"Challenges" est en train de se transformer, quelle direction prendra ce magazine ? "D’après notre charte, ‘Challenges’ est un magazine économique et politique. La politique joue un rôle important dans notre économie. C’est les deux jambes de notre journal. On souhaite développer cette offre politique. On a des sondages réguliers, on a des enquêtes à l’approche de la présidentielle. On développe aussi les pages Culture, Style de vie et Art de vivre. On va développer tout ce qui est reportages. On élargit le spectre. Car pour pas mal de gens, ‘Challenges’ est resté un magazine très axé entreprises, monde du travail… On a juste une ligne rouge : on n’attise pas les peurs", a répondu Ghislaine Ottenheimer.

"Une majorité des Français estiment qu’on a le déclin parce que les politiques ne donnent pas les bonnes réponses"

Dans son numéro du 2 septembre 2021 (actuellement en kiosques), "Challenges" sort un grand sondage réalisé auprès de 10.000 Français sur tout ce qui préoccupe nos compatriotes. "On a voulu savoir ce qu’il y avait vraiment dans le cœur des Français après toutes ces années un peu difficiles. Il y a eu les grèves contre la SNCF, il y a eu les Gilets Jaunes, il y a eu le Covid… On a voulu savoir, au-delà des intentions de vote, ce qu’il y avait dans la tête des Français à un an de la présidentielle. Ils sont inquiets beaucoup plus qu’en colère. Il y a le réchauffement climatique, le risque terroriste, les inégalités sociales… Et ils sont d’autant plus inquiets que les années passent, mais ça ne change pas. Ils ne sont que 3 à 4% à estimer que ça s’améliore. Cela veut dire que les Français attendent de vraies réponses. Seuls 12 à 16% estiment que les politiques luttent contre le déclin. Et ils sont majoritaires à penser qu’on a le déclin justement parce que les politiques ne donnent pas les bonnes réponses.

La première préoccupation, c’est la planète. C’est plus fort à gauche, mais même à droite personne ne dit ‘on en fait trop, ça n’existe pas’. Car la planète, c’est le long terme, c’est l’avenir de nos enfants. Simplement, ils sont plus modérés dans leur engagement.

 


Il y a une chose qui m’a marquée : seuls 10% des Français estiment qu’avec le système de redistribution ils reçoivent plus qu’ils ne paient. Or, c’est 50%. La moitié des Français touchent plus que ce qu’ils reçoivent. C’est dire à quel point l’État est une boîte noire, et les gens ne savent pas ce qu’on fait pour eux : l’éducation, l’hôpital, les tests Covid, le chômage partiel, les aides en tout genre, la sécurité… ", a raconté Ghislaine Ottenheimer.


Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !