Didier Maïsto : "Henri Guaino a rompu le contrat moral qui le liait à Sud Radio"

Didier Maïsto : "Henri Guaino a rompu le contrat moral qui le liait à Sud Radio"

Quelques jours après l'éviction de notre éditorialiste Henri Guaino, Didier Maïsto (PDG de Fiducial Médias) a souhaité répondre aux auditeurs de Sud Radio qui se questionnent et ne comprennent pas cette décision.

"Henri Guaino a rompu le contrat moral qui le liait à Sud Radio. La liberté ne peut pas s'exercer sans responsabilité et sans discernement. Quel était l'engagement qu'il avait pris avec nous ? Il intervenait tous les matins dans sa chronique 'Libre comme Guaino' en ayant pris soin d'abandonner la politique politicienne

Nous avons été convoqués avec Patrick Roger au CSA pour prendre cet engagement solennel puisqu'à l'époque, il y avait également Raquel Garrido qui était sur une autre chaîne et nous avions bien dit que la différence était qu'Henri Guaino était, en quelque sorte, 'rangé des voitures', qu'il ne ferait plus jamais de politique politicienne et qu'il intervenait au-dessus des partis, au-dessus de la mêlée. C'est comme cela qu'on le présentait chaque matin. Il a rompu ce contrat moral car on l'a retrouvé, sans qu'il nous prévienne, sans qu'il nous avertisse, sur une autre chaîne en tant qu'invité principal sans contradicteur dans une émission politique. Il ne pouvait pas dès lors être éditorialiste la semaine sur Sud Radio et homme politique le week-end sur d'autres stations.

Je sais qu'il crie un peu au complot politique, parle de la 'police politique' de Sud Radio etc... Il est libre de dire ce qu'il veut. Pour ma part, je veux simplement dire aux auditeurs quelle est la réalité, qui est beaucoup plus simple, modeste et prosaïque

Souvent, la question nous est posée : la frontière est parfois floue entre le monde médiatique et politique. Ça ne me dérange pas que des hommes politiques deviennent des éditorialistes ou, inversement, que des éditorialistes ou journalistes veuillent embrasser une carrière politique mais on ne peut pas faire les deux en même temps. Il ne faut pas prendre les Français pour des canards sauvages. Il faut savoir qui s'exprime, il faut toujours savoir d'où l'on parle et qui parle, car si vous prétendez être au-dessus de la mêlée, être objectif, ou au moins être sincère dans votre expression, et que vous allez ensuite défendre tel ou tel candidat ou ancien président de la République en 'tapant' sur la justice et que vous avez, en plus, le synthé* - comme on dit dans le métier - qui affiche 'Éditorialiste Sud Radio', ce n'est pas possible ! Je ne veux pas porter, en tant que Sud Radio, une parole qui n'est pas la mienne et qui n'est pas celle de la radio. Elle est celle d'Henri Guaino qui est libre bien sûr mais qui est libre tout seul ! Et quand Henri Guaino est libre à Sud Radio, il l'est en respectant les règles du jeu.

La liberté sans responsabilité, c'est du n'importe quoi et je ne peux pas laisser faire."

Didier Maïsto

*bandeau annonçant le nom et la fonction de l'invité dans une émission télévisée.
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Yassine
- Jeudi 29 mars 2018 à 12:19
Bravo pour cette décision lache et anti démocratique, Sud Radio va perdre des auditeurs, cette décision est contraire à l'esprit de la liberté d'expression, les arguments de M MAISTO sont légers, donc pour faire pipi, les journalistes et les chroniqueurs doivent demander l'autorisation à M Maisto d'aller au wc? M Maisto a rompu le contrat de confiance avec les auditeurs, les auditeurs n'écouteront plus cette radio , et les annonceurs ne viendront plus faire la pub sur cette radio!
Genevieve
- Jeudi 29 mars 2018 à 12:42
Message à M Maisto:
Je suis une nouvelle auditrice de Sud Radio, j'écoute votre radio depuis janvier 2018, j'écouté Henri Guaino, souvent je n'étais pas d'accord avec lui, mais l'éviction est irréaliste en 2018. Vous reprochez que M Guaino fait M Guaino fait de la politique en même que son édito... Ce matin j'ai été choqué que votre chroniqueur M Bordet a dit clairement qu'il était CONTRE le droit de grève ! Si M Bordet n'est pas viré, cela veut dire que c'est l'opinion de la radio et la votre ? Enfin arrêtez de prendre vos auditeurs pour des personnes sans cerveau, les propos carnards sauvages sont méprisants pour vos auditeurs, les auditeurs savent faire la part des choses quand un chroniqueur était avant un ex conseiller de l'ex président... Votre décision est démesurée... Si Guaino n''est pas réintégré dès MARDI 3 AVRIL 2018, je ne n'écouterai plus votre radio merci
jean de la for…
- Jeudi 29 mars 2018 à 13:33
Décision incompréhensive, Sud Radio trahit son slogan et ses auditeurs, je ne serais pas surpris du mauvais audimat ! Me sentant trahit, je n'écouterai plus Sud Radio
Aline Durand
- Jeudi 29 mars 2018 à 14:51
malgré les explication, cette décision reste incompréhensible, Sud Radio me déçoit donc je me donne jusqu'au 10 avril pour continuer ou non Sud Radio, mais à l'heure actuelle la balance pencherait de boycotter Sud Radio
Yves Leraillon
- Jeudi 29 mars 2018 à 15:49
Messieurs,

vous exprimez des contre-vérités, disons le clairement vous mentez!

Tout d'abord Henri Guaino n'a pas fait de politique politicienne, ni partisane. Il a exprimé son point de vue, partagé par nombre de Français, sur le traitement d'un ex chef de l'Etat par la justice, et plus largement la place de celle-ci dans notre démocratie. Ou est la politique partisane dans tout cela?
Ensuite, lors de l'émission diffusée sur BFM (l'un de vos concurrent ceci expliquant certainement cela) il a d'une part indiqué clairement et à plusieurs reprises qu'il ne faisait plus de politique et d'autre part que son point de vue ne concernait pas le cas de Nicolas Sarkozy en particulier, mais la situation dans laquelle se trouve un ex Président de la République car son image est liée à celle de la France. La salir sans preuves tangibles est salir la France. L'image de notre patrie vous importe-t-elle? A première vue absolument pas.
Encore Henri Guaino n'a jamais communiqué en s'exprimant au nom de Sud Radio, il n'a jamais prétendu être le porte-parole de votre station.
Enfin vous méprisez tellement vos auditeurs que vous n'avez même pas pris la peine de les informer que la chronique "Libre comme Guaino" était arrêtée. Vous avez attendu que la tempête d'indignation se lève contre votre radio et vos procédés, pour le faire.

Ce n'est pas Henri Guaino qui prend les auditeurs pour des "canards sauvages", mais bien vous. Et non, messieurs, nous ne serons pas les "dindons de votre farce".
Vous qui êtes si méprisants envers le peuple, en supposant que nous sommes trop stupides pour comprendre que vous agissez pour le compte de certains groupes de pression.

Ainsi Sud Radio n'est que le média du mensonge et de la désinformation.
Nous étions des dizaines de milliers à suivre les chroniques d'Henri Guaino, vous l'aurez compris, voici désormais autant d'auditeurs en moins pour vous, car je suis convaincu de n'être pas le seul à Boycotter votre station dès à présent
Laurence Censotti
- Jeudi 29 mars 2018 à 17:43
Sud Radio devrait changer son slogan " Parlons faux" ou " Parlons en mentant", je ne partage pas les idées de Guino, mais le procédé n'est pas un acte de courage de la part de la direction... Je suis commerçante, je mettrai Sud Radio, alors j'ai décidé de ne plus mettre Sud Radio à partir de demain vendredi! Et sachez que je vais faire une campagne anti Sud Radio... A moins que Guaino revient faire sa chronique! Une auditrice de Marseille
Quentin MARTIN
- Jeudi 29 mars 2018 à 18:20
J'aimerai savoir si Sud Radio a changé d'actionnaire, pour devenir une radio de la bien pensante, une radio lèche cul du pouvoir en place du gouvernement et de Macron? Cela me fait pensée à la phrase véhiculée par la Résistance sur Radio Paris: Radio Paris ment... De plus quelles sont les audiences de Sud Radio? En tous les cas, cette affaire va décrébiliser Sud Radio, la radio aura une image négative, car de plus en plus on lit des choses négatives sur Sud Radio!
Matthieu
- Jeudi 29 mars 2018 à 18:57
Vos explications n’ont aucun sens. Le « contrat moral » dont vous parlez ne fait aucune mention d’une exclusivité avec votre chaîne, or c’est bien le fait que Monsieur Guaino ait osé s’exprimer sur une chaîne autre que la votre qui semble vous poser problème, puisqu’il n’y a aucune véritable différence de nature entre son intervention sur BFM et ses interventions chez vous.

Ça ne m’étonne pas que vous ayez limogé Monsieur Guaino en catimini car vous avez sans doute honte de vos véritables motifs, comme le démontre cette tentative de vous rattraper après coup par des justifications totalement bancales.
nathalie
- Jeudi 29 mars 2018 à 19:12
Mais pour qui vous prenez vous en mettant en doute la sincérité d’Henri Guaino ?

Vous prenez vraiment vos auditeurs pour des imbéciles en prétendant que les journalistes, éditorialistes et autres chroniqueurs ne font pas de politique. Le journalisme politique est par définition politique. Henri Guaino a apporté un commentaire sur une affaire d’actualité politique comme il le faisait tous les jours chez vous, et comme le font tous les chroniqueurs de France. Quel est alors le vrai sujet ici, vous ne supportez pas son intervention sur une autre chaîne alors qu’aucune clause d’exclusivité ne le liait à vous ? Ou bien est-il tout simplement interdit d’exprimer toute position autre qu’une condamnation sans appel de Nicolas Sarkozy pour tous les crimes de la Terre ?

Enfin, pas besoin pour moi de boycotter Sud Radio puisque c’était de toute façon la seule émission que j’écoutais chez vous.
zbraf
- Jeudi 29 mars 2018 à 19:23
Quelle décision minable
Jean-Michel
- Jeudi 29 mars 2018 à 19:39
Intéressant que ce soit le PDG du grand groupe qui a acheté sud radio qui prenne la décisions de virer les chroniqueurs dissidents. Comme quoi sud radio n'a comme la plupart des medias aucune indépendance, je me demande bien quels intérets ont bien pu determiné cette decision...
Louis de Valmont
- Jeudi 29 mars 2018 à 19:56
Maisto a une attitude d'un gamin, j'ai lu très attentivement les explications, dont je trouve infondée! Guaino n'est pas ma tasse de thé, mais si j'etais le pdg de sud radio je serai content qu'un de mes chroniqueurs s'exprime sur BFM avec la mention de " chroniqueur Sud Radio", cela fait de la pub pour la radio, cela donne envie d'écouter la radio... Maisto est à coté de ses chaussures, virez Maisto!
Guaino donner une crédibilité à votre slogan Parlons vrai mais c'est du vent!
Jessica Legal
- Jeudi 29 mars 2018 à 23:57
Didier Maïsto vous êtes pathétique, sans talent ni comme directeur général, ni lorsque vous passez à l'antenne. Je comprends mieux pourquoi votre radio reste dans la queue du peloton des stations.
Vous prenez les auditeurs pour des cons avec vos histoires à dormir debout. La salade que vous servez est fanée. Ne parlons pas de Patrice Roger ce vieux beau qui n'a que le talent d'animer des promotions dans les super-marchés: moralité Sud Radio sent le rance, et n'excelle que dans la désinformation.
Je vous remercie d'avoir libéré Henri Guaino de ses obligations envers votre bouclard radiophonique, il gâché son talent à vos cotés.
Il a certainement eu pitié de vous pour accepter de faire remonter votre audience, il n'est plus là, vous allez retourner dans le néant que vous n'auriez jamais dû quitter.
Et voilà dernier contact avec Sud Radio pour moi.
BOYCOTT SUD RADIO
Jean Michel
- Vendredi 30 mars 2018 à 00:13
Vous êtes pitoyables, votre tentative de vous disculper de vos turpitudes est à la hauteur de votre audience: médiocre!
Mais ici sur votre site, sur votre radio, vous n’avez aucun message de soutien que des Français qui dénoncent vos méthodes dignes des pires dictatures.
Guaino vous a apporté sa notoriété et vous a permis de gagner des parts de marché, son départ entraînera ceux qui sont venus l’ecouter et ceux qui se rendent compte que vous êtes aux ordres.
Pour qui nous prenez vous avec votre histoire cousue de fil blanc sur le CSA? Et Patrick Roger qui vient essayer de jouer le père la morale en soutenant son petit patron. Normal, il ne peut rester en place que parce que c’est un lèche cul, pas par son talent.
Guaino est venu avec les gens qui le suivent, il repart avec eux plus tous ceux qui comprennent que vous écouter est une perte de temps, vous n’etes que des menteurs, des manipulateurs, sans aucun honneur. J’ai assez perdu de temps avec votre radio minable
Delmas
- Vendredi 30 mars 2018 à 07:41
Je croyais avoir trouvé une radio avec un ton "plus libre"...L'explication du patron ne m'a pas convaincue. Décidément il est impossible de trouver en France une radio honnête et pas Macron béate! Je vais zapper ailleurs...
Robert
- Vendredi 30 mars 2018 à 07:41
Etant routier sur le sud ouest, j'écoute depuis 10 ans Sud Radio, j'ai choqué par la décision de "virer" M Guaino pour des faux pretextes, par contre j'étais outragé que un de vos chroniqueurs M Bordet a dit qu'il est CONTRE LA GREVE alors sera t il viré? Appliquez vos principes vous devez aussi le virer... C'est scandaleux, Sud Radio c'est la radio des mensonges? Le monde routier écoute beaucoup Sud Radio car nous aimons BRIGITTE LAHAIE , mais le fait de vitrer Guaino, de prendre les auditeurs pour des cons et des imbéciles, les routiers vont boycotter Sud Radio, deja dans ma société nous sommes 100 routiers, sur les 100 : 80 routiers écoutaient Sud Radio, depuis ce matin les 80 n'écoutent plus votre radio depuis ce matin! Mais ca va continuer! SR va connaître une hémorragie en terme d'auditeurs... Je pense qu'à la fin d'avril M Maisto sera viré à son tour !
Auditeurs lancez un boycott sur les réseaux sociaux de SUD RADIO!!!!!
Christiane
- Vendredi 30 mars 2018 à 08:10
bonjour Didier, je t'ai écouté avec ton lèche cul, tu prends les auditeurs pour des imbéciles, des navets, des personnes sans cervelles, pour des cons? Arrêtes ton discours est ridicule, par contre pour un PDG tu es hyper incompétent, ta radio est moribonde... Des personnes comme H Guaino, N Polony... remettaient le niveau de la radio! DEMISSIONNES DIDIER, vas faire avec ton lèche cul des animations dans les supermarchés, je n'écoute plus Sud Radio à partir de ce matin
Marc, Paris
- Vendredi 30 mars 2018 à 08:44
Sud Radio, les juges sont les mêmes que sous l'occupation.
Sud Radio = Radio Paris.
Soutien total à Henri Guaino et Nicolas Sarkozy
Boycott général de cette station.

Didier Maisto et Patrice Roger ne sont que menteurs, les domestiques très dociles de Macron
Jean-Paul DUMOULIN
- Vendredi 30 mars 2018 à 11:47
La phrase de M Maisto "Je ne veux pas porter, en tant que Sud Radio, une parole qui n'est pas la mienne et qui n'est pas celle de la radio" m'attriste car selon lui les auditeurs (ou l'ensemble des Français) ne sont pas capable de faire entre la différence de la pensée de M Guaino et la pensée de la radio, M Maisto prend il les auditeurs pour des demeurés, n'ayant pas de sens critique, ne faire la part des choses, incapable d'analyser... ? M Maisto pense que ses auditeurs sont idiots? C'est donc méprisant et insultant à l'égard des auditeurs!
Quand M Guaino s'est exprimé sur BFM même s'il y a le bandeau " Chroniqueur Sud Radio", les Français ont bien compris que c'étaient la parole de M Guaino et non celle de la radio! Et en plus c'était positif son passage, car les téléspectateurs de BFM peuvent dire que Sud Radio est une radio où on parle vrai, sans filtre, sans tabou, avec une vrai liberté de parole... C'est un sacré coup de publicité pour Sud Radio, en plus gratuit pour la radio... Mais M Maisto n'a pas compris la chance de cette publicité gratuitement, des nouveaux auditeurs ... Mais Maisto a fait un autre choix, mais un choix plus néfaste, qui va porter un sacré coup dur à la crédibilité de la radio, des auditeurs en moins... Si Maisto voulait exprimer un mot de désaccord, il fallait faire un mot sans viré Guaino, et on n'aurait pas eu d'avalanches négatives envers la radio. malheureusement, la décision de Maisto est très néfaste, il faudrait des années à Sud Radio à redonner confiance, car les auditeurs se sentent trahit et méprisés! Et si la chute de l'audimat continue, les annonceurs demanderont des comptes, donc Maisto est il menacé? Alors M Maisto remettez vite Guaino à l'antenne en publiant un mot d'excuse officiel pour enrayer la crise de confiance!
Samir
- Vendredi 30 mars 2018 à 11:56
Comme tous les matins à 7h15, avant mon boulot, je bois un petit café dans ma brasserie habituelle, j'étais surpris qu'une autre radio était diffusée, car c'était Sud Radio... J'ai demandé à la patronne, pourquoi on n'écoutait pas sud radio, elle m'a répondu que Sud Radio l'a déçu avec l'affaire Guaino, que Sud Radio est une radio qui s'enfoutait de ses auditeurs, que c'était une fausse radio où la liberté d'expression... Et tous les clients ont applaudit l'initiative de la patronne, même beaucoup n'écoute plus Sud Radio à la maison, dans leur voiture, sur leur lieu de travail... Samir de Montpellier !
karim
- Vendredi 30 mars 2018 à 13:20
le slogan " Parlons vrai" est une foutaise! En plus on prend les auditeurs pour des personnes ayant aucune capacité de décernement et de faire la part des choses. j'espere que les annonceurs ne feront plus de publicité dans une telle radio irrespectueuse , j'espère qu'elle déposera le bilan
Sophie Martin
- Vendredi 30 mars 2018 à 14:12
Agée de 21 ans, je suis une jeune et nouvelle auditrice, j'écoute la radio depuis décembre 2017, je suis choquée par le geste d'un pdg de virer un chroniqueur qui s'est exprimé sur une autre chaine, je suis partage les réactions précédentes, je ne suis pas fan des idées d'Henri Guaino, mais j'estime que Guaino n'a pas gratinée l'image de Sud Radio... Les auditeurs savent faire la part des choses, nous sommes doté d'une capacité de faire la part des choses, par contre M Maisto n'a pas cette capacité! Sud Radio est une radio rétrograde et une coquille ville, j'envisage de ne plus écouter avec tristesse la radio
Hugo
- Vendredi 30 mars 2018 à 15:20
je prie le seigneur pour que M Maisto revient sur sa décision, on retrouve Guaino comme chroniqueur. Enfin je tiens à signaler que les auditeurs ne sont pas cons, nous savons faire la séparation quand Guino parle de ses convictions et non celles de la radio.
un auditeur sur le net
Jean Michel DE…
- Vendredi 30 mars 2018 à 17:13
je suis entrepreneur, je gère plusieurs sociétés, je suis outragé par l'attitude de M Maisto, sincèrement si j'avais une personne comme M Maisto, je crois que je l'aurai viré depuis un certain moment! Pourtant je ne partage pas les positions de l'ex conseiller politique de Nicolas Sarkozy. Je ne vois pas en quoi c'est un problème que M Guaino passe sur BFM en affichant " Editorialiste Sud Radio"( c'est un sacré coup de pub pour Sud Radio et en plus Henri Guaino est un homme respectable ), lorsque M Guaino s'exprime, on sait que ses idées et non de celles de Sud Radio. Donc sincèrement la décision de M Maisto est injustifiée! Par contre, je rejoins les réactions des précédents auditeurs : Sud Radio a rompu le contrat de confiance envers les auditeurs, car M Maisto pense que les auditeurs sont idiots et ne savent pas réfléchir ou faire la part des choses! Cette rupture de confiance avec nous avec les auditeurs va être très dure à rétablir, d'ailleurs cette affaire aura des répercussions négatives sur la confiance et l'audimat pour Sud Radio, or si dans les prochaines semaines les audiences chutent, l'actionnaire doit virer immédiatement M Maisto ! Sans doute les jours de M Maisto sont décomptés à Sud Radio!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Yohan
- Vendredi 30 mars 2018 à 20:16
Au lieu que l'affaire passe inaperçu, les propos d'H Guaino sur BFM une majorité s'en fiche royalement, en virant Guaino, Maisto a commis une faute grave car cette affaire commence à prendre de proportion démesurée sur les réseaux sociaux, ca fait débat dans les bistrots... mais au final c'est Sud Radio qui va laisser des plumes car la radio n'est plus crédible
M'de Lagarrigue
- Vendredi 30 mars 2018 à 22:04
Je n'écouterai plus votre Radio de G
Daniel S
- Samedi 31 mars 2018 à 00:55
Tous ces messages « spontanés » de sarkozystes sont quand même assez pathétiques.
Jean-Marc Martinez
- Samedi 31 mars 2018 à 10:31
Bonjour, je ne suis pas sarkozyste, ni guainoniste, mais les arguments avancés par la direction sont pathétiques, car on prend les auditeurs pour des couillons incapables de faire la différence entre l'opinion de M Guaino sur BFM TV malgré la phrase "Editorialiste Sud Radio" et la pensée de la radio! D'ailleurs la radio a une pensée, étrange cette déclaration du directeur? un chroniqueur ou éditorialiste est une personne ayant des convictions tranchées. je déteste d'etre pris comme un couillon, un brave comme on dit dans le sud, un être de faible esprit... C'est la pensée de M Maisto ? Je suis un électeur de gauche authentique, je veux le retour rapide de Guaino, par contre j'étais outragé que le chroniqueur Bordet a dit qu'il était contre la grève donc une certaine interdiction du droit de grève , étrange le silence de M Maisto !!!!! Sud Radio prend ses auditeurs pour des faibles esprits?
Elisabeth
- Samedi 31 mars 2018 à 14:40
Henri Guaino s'explique sur C News:
http://www.cnews.fr/magazines/morandini-live/morandini-live-du-30032018-187198
M Maisto a été content que M Guaino passait depuis plusieurs mois sur d'autres médias en mettant l'intitulé " chroniqueur Sud Radio" pour faire de la pub gratis pour Sud Radio?
C'est très triste, Sud Radio va laisser des plumes! Je n'ai plus confiance envers Sud Radio mais je resterai provisoirement auditrice de Sud Radio

Guillaume DEROS
- Mardi 3 avril 2018 à 13:08
j'apprecie Henri Guaino mais je trouve incompréhensif sa défense envers N Sarkozy, je regrette la suppression de ses chroniques
J'apprécie Sud Radio, je continuerai à écouter Sud Radio
tana
- Mercredi 4 avril 2018 à 15:54
libre également comme Guaino de ne plus écouter une radio qui sélectionne ce qui doit être dit ou pas .. Ce qui intéresse chez Mr Guaino est justement l'absence de langue de bois ! Continuez donc ..sans nous
Anonyme
- Vendredi 6 avril 2018 à 13:14
Je suis un gaulliste et souverainiste, Guaino est une tromperie car c'est un politique qui se croit gaulliste mais défendre Sarkozy défendant des idées à l'opposé du gaullisme... Bien que je trouvai ses chroniques intéressantes, je préfère néanmoins celles de Mme Natacha Polony, Guaino est un politique, loin de réalité et arrêtons le tout complot
Par contre j'aimerai savoir sa rémunération comme chroniqueur Sud Radio!
et je continuerai à écouter SUD RADIO.............
Anonyme
- Vendredi 6 avril 2018 à 13:14
Je suis un gaulliste et souverainiste, Guaino est une tromperie car c'est un politique qui se croit gaulliste mais défendre Sarkozy défendant des idées à l'opposé du gaullisme... Bien que je trouvai ses chroniques intéressantes, je préfère néanmoins celles de Mme Natacha Polony, Guaino est un politique, loin de réalité et arrêtons le tout complot
Par contre j'aimerai savoir sa rémunération comme chroniqueur Sud Radio!
et je continuerai à écouter SUD RADIO.............
max
- Samedi 7 avril 2018 à 16:03
il avait une "entière liberté" et en même temps on lui repproche d'avoir dit ce qu'il voulait. Censure et hypocrisie intellectuelle
JPC
- Samedi 14 avril 2018 à 10:31
Mr GUAINO ce n'est pas n'importe qui , alors que l'on se demande d'où sort ce gérant de radio ? lequel n'est responsable que de l'audience , là il peut-être certain de la mettre au raz des pâquerettes du gazon du foot et du rugby ...

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio