David Pujadas a présenté son dernier JT sur France 2 

David Pujadas a présenté son dernier JT sur France 2
David Pujadas a présenté son dernier JT sur France 2 © capture d'écran France 2

Après seize années passées à la tête du journal de France 2, David Pujadas a présenté jeudi soir son dernier JT. Il a tenu à remercier ses collaborateurs et ses collègues mais aussi les téléspectateurs. 

Après seize ans de bons et loyaux services à la tête du JT de France 2, David Pujadas a fait ses adieux jeudi soir. Il sera remplacé à la rentrée par Anne-Sophie Lapix, l'actuelle présentatrice de l'émission "C à vous" sur France 5, à qui il a souhaité bonne chance. Le journaliste, évincé par Delphine Ernotte, la présidente de France Télévision, a tenu à saluer l’ensemble de ses collègues et collaborateurs ainsi que les téléspectateurs. "Merci les amis" et "ça a été un immense honneur, un bonheur", a lancé le journaliste avant de revenir rapidement sur les conditions de son départ "Ce n’est pas mon choix, ce n’est pas ma décision mais la route s'arrête".

L’homme-tronc du 20H de France 2 a aussi dit "sa gratitude et son immense honneur et bonheur" d’avoir pu vivre "cette grande aventure intellectuelle et civique""Il y a quelques années comme tous les médias nous avons fait le constat de la défiance grandissante du public", et "nous avons fait le choix d'un journalisme recentré sur l'essentiel: le monde, la politique au sens large, l'économie, les mouvement de la société", a-t-il déclaré.

Pour son dernier journal, le présentateur emblématique de France 2 a également eu le droit à une visite surprise de ses futurs ex-collègues qui sont longuement revenus sur sa carrière avec ses meilleurs moments mais aussi tous les cafouillages et petits bugs techniques. Visiblement ému, David Pujadas n’a pu que lancer une dernière fois la météo avant d’être couvert sous le bruit des applaudissements de l’ensemble de la rédaction du journal. 

Sur Twitter, de nombreuses personnes ont également tenu à rendre hommage au présentateur de France 2. 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio