Bernard Le Coq : "Nos affaires cinématographiques prendront le temps de se remettre en place"

Le comédien Bernard Le Coq était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le mardi 7 avril dans "Le 10h - midi".

Bernard Le Coq invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio. Photo by XAVIER LEOTY / AFP

Bernard Le Coq a dû voir le tournage du prochain long-métrage qu'il entamait avec Cécile Bois suspendu, suite à l'épidémie du coronavirus. "Cécile Bois a elle-même été atteinte par le virus et s'en est bien sortie", se félicite le comédien qui espère que ce tournage "reprendra". "C'est la situation globale qui m'inquiète, mais en ce qui me concerne je suis à l'abri", rassure-t-il. En attendant, "les affaires cinématographiques et télévisuelles prendront le temps de se remettre en place", assure l'acteur.

 

Un téléfilm "prenant" à voir demain

En attendant des jours meilleurs, les téléspectateurs pourront retrouver Bernard Le Coq mercredi 8 avril à 21h05 sur France 2, dans le téléfilm "Vivre sans eux". "Un thriller intimiste", comme le qualifie Valérie Expert, dans lequel "deux personnages, une jeune fille et un vieux type ont rendez-vous, elle avec son père et moi avec mon fils", présente le comédien. "Ces deux personnes ont disparu, on va enquêter pour savoir ce qui a pu se passer et de quelle manière on a pu peut-être les faire disparaître", explique l'acteur.

Les deux personnages vont se retrouver "reliés l'un et l'autre", mais surtout seront "reliés avec ces deux personnages reniés pendant plusieurs années". "Il y avait un rejet très violent envers son fils, s'amorçait alors une possibilité de réconciliation, mais à ce moment là, ils disparaissent", raconte l'interprète de l'un des personnages principaux. Un film "très prenant", estime Gilles Ganzmann.

 

"Une famille formidable", une aventure qui manque

Bernard Le Coq joue aux côtés d'Esther Garel. "Elle est remarquable car elle joue à la fois avec beaucoup d'énergie, une grande tension et on sent une finesse, une intelligence. Et en même temps une candeur que je trouve délicieuse", témoigne l'acteur qui estime "qu'elle a donné une densité à ce personnage qui m'a beaucoup plu". "Ce qui nous a permis de donner à nos deux caractères quelque chose de touchant et crédible", se réjouit le comédien. "On raconte une histoire de gens qui se transforment eux-mêmes", explique-t-il.

Peu de chances de revoir des épisodes inédits d'Une famille formidable sur TF1. Si l'équipe "ne se lâche pas", assure Bernard Le Coq, il admet cependant que cette aventure "lui manque". "Ce qui nous manque le plus c'est notre pote Joël Santoni qui en était le mettre d'œuvre", décédé en 2018. "La rediffusion reviendra souvent", rassure-t-il ses fans.

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !