Anne Nivat : "Ce qui m'intéresse dans le journalisme, c'est de questionner les stéréotypes"

Anne Nivat, Grand reporter et reporter de guerre, spécialiste des zones sensibles, était l’invitée de Cécile de Ménibus, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 24 juin dans "Le 10h - midi".  Elle présente le documentaire "Dans quelle France on vit : sexe vers de nouvelles libertés ?" qui sera diffusé mardi 25 juin à 21h sur RMC story.

Thumbnail

Anne Nivat : "Ce qui m'intéresse dans le journalisme, c'est questionner tout ce que nous croyons être des certitudes, de questionner les stéréotypes"

Dans l'émission "Dans quelle France on vit", Anne Nivat part sillonner la France seule avec un caméraman pour aborder un thème de société différent dans chaque émission et y apporter un éclairage à contre courant des préjugés. Ses trois premières émissions étaient sur l'éducation, la vieillesse et l'agriculture. Cette fois-ci, le magazine, diffusé mardi 25 juin à 21h sur RMC story, aborde une question essentielle, mais peu traitée : "sexe : vers de nouvelles libertés ?" Anne Nivat est partie à la rencontre de femmes et d'hommes qui ont accepté d’évoquer, face caméra et à travers des témoignages sincères et émouvants, leur rapport à l’amour, mais aussi leur sexualité.

"Ce qui m'intéresse, c'est la complexité de la vie des autres, explique Anne Nivat. Ce qui m'intéresse dans le journalisme, c'est questionner tout ce que nous croyons être des certitudes, de questionner les stéréotypes. Je ne sais pas qui a tort ou qui a raison, je montre la complexité. Je pense que le journalisme, c'est être un intermédiaire et ne pas être plus que cela. Mais choisir ce que l'on montre, c'est un vrai choix. Je refuse de me transformer en journaliste exclusivement de télévision, je reste une journaliste de terrain, de l'écrit et du réel. Mais j'aime l'émotion que la télévision apporte".

Accompagnement sexuel pour les handicapés : "tout le monde à le droit à une sexualité, les personnes handicapées aussi"

Anne Nivat revient notamment sur le polyamour, qui remet en cause aujourd'hui l'institution du couple. "Je pense qu'il y a de nouvelles pratiques sexuelles, des nouvelles libertés, c'est ce que j'avais envie de montrer. Le polyamour sont des personnes qui questionnent le couple tel qu'il existe aujourd'hui. L'idée, ce sont les amours plurielles, c'est-à-dire qu'on ouvre son couple, on essaie de dominer la jalousie, tout le monde en parle, tout le monde débat. Ce qui m'intéressait, c'était de voir comment ça marche dans la réalité".

Autre sujet abordé par l'émission : l'accompagnement sexuel pour les handicapés. "Ça n'a pas encore de statut en France, c'est à la limite de la légalité. Une seule association en France milite pour que les personnes soient formées à cela. C'est quelqu'un qui estime que tout le monde à le droit à une sexualité, les personnes handicapées aussi. Les deux femmes handicapées, que l'on montre dans cette émission, racontent avec beaucoup de naturel et de sincérité leur situation. Elles ont fait appel à un jeune homme, qui possède un institut de massage, qui leur offre, pas gratuitement mais par militantisme, une prestation sexuelle". 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !