Amandine Petit : "je pense que le naturel et la spontanéité ont fait que j'ai été élue Miss France"

Élue Miss France 2021, la Normande Amandine Petit s'est expliquée sur sa séance de décicaces, qui s'est passée sans le respect de la distanciation physique. Elle a aussi fait part de son souhait de poursuivre ses sorties, y compris dans des EHPAD.

Amandine Petit, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Amandine Petit était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 6 janvier 2021 dans "Le 10h - midi".

"Je ne m’attendais pas à ce chamboulement"

Amandine Petit a tout d’abord touché un mot de sa nouvelle vie. "La rentrée s’est faite hier. Le planning est très chargé. Il y a beaucoup de nouvelles choses parce que du jour au lendemain on passe de l’ombre à la lumière. Il faut réussir à s’adapter, à tenir sur la durée. Je ne m’attendais pas à autant de choses, à ce chamboulement. Beaucoup de journalistes différents me posent énormément de questions. C’est un entraînement."

"Si on était toutes là, c’est parce qu’on avait la prestance, la capacité et puis l’audace"

Le moment de l’élection, c’était incroyable. C’est une soirée qu’on a préparée pendant deux semaines. Et puis ce soir-là, tout s’est passé en une fraction de seconde. On n’a pas de prompteur, et notre discours n’est pas répété avec la production. Chacune peut dire ce qu’elle souhaite. Moi, j’ai préparé quelque chose, avec une ligne directrice on va dire. Et je l’ai répété avec Miss Nord-Pas-de-Calais pour avoir un soutien et un œil extérieur. Cela montre à quel point on se soutient.

Interrogée sur sa discussion prolongée avec Miss Provence, que les spectateurs avaient pu apercevoir à l’écran, Amandine Petit a déclaré : "je lui ai dit qu’elle était merveilleuse, qu’elle était parfaite. Et elle essayait de me rassurer en me donnant le même compliment. À un moment donné on s’est dit : ‘ça va être toi, ça va être toi’. Mais c’est surtout pour se rassurer sur le parcours qu’on avait fait et en se disant ‘tu as été parfaite pendant toute l’élection’, c’était une manière de montrer notre soutien l’une envers l’autre… même si, quelques minutes plus tard, il n’en restera qu’une avec la couronne de miss".

S’agissant des raisons pour lesquelles elle pense avoir été élue, Amandine Petit a déclaré : "c’est compliqué pour moi. Toutes les filles avaient toutes quelque chose. Si on était toutes là, c’est parce qu’on avait la prestance, la capacité et puis l’audace. Parce que ce n’est pas forcément facile d’être sur le plateau de Miss France. Je pense que le naturel et puis la spontanéité ont fait que j’ai été élue".

"Dès qu’on est invités, on y va"

Interrogée sur sa séance de dédicaces le samedi 2 janvier 2021 dans un centre commercial de Farébersviller (Moselle), qui a fait grand bruit à cause du non-respect de la distanciation physique, Amandine Petit a répondu : "moi et l’organisation de Miss France, on a été invités à cet événement. Ce n’est pas nous qui avons organisé cet événement, c’est Le Républicain Lorrain, un journal local. Dès qu’on est invités, on y va. Par rapport à l’organisation, on n’était pas maîtres de la situation. En tout cas j’avais le masque lorsque je déambulais. Lorsque j’enlevais le masque j’étais derrière un plexi. Et les vigiles étaient là pour veiller au respect du port du masque".

Quant à ses projets de sorties à venir, Amandine Petit a déclaré : "il y a d’autres sorties, d’autres séances de dédicaces. On ne va pas se cloisonner, sauf s’il y a un reconfinement". Même des EHPAD ? "Avec grand plaisir, oui. Lorsque j’étais Miss Normandie, certaines personnes au niveau régional m’avaient en effet demandé si je pouvais le faire. Je n’ai pas encore eu le temps de le faire, mais c’est avec plaisir que j’irai à la rencontre de ce public-là."

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !