Les coulisses de la politique

Darmon politique

François Fillon
Thomas SAMSON / AFP

La traditionnelle question des investitures pour les législatives agite la rentrée de François Fillon, qui doit faire face aux demandes de l'UDI et du MoDem. Cette première véritable tension dans sa campagne pourrait bien laisser des traces pour la suite.

Les vœux de François Fillon ont marqué sa volonté de reprendre la main sur l’agenda politique.Ils ont aussi un écho en coulisse. Il doit gérer l’orgueil des centristes, face à la bataille qui se joue en coulisses sur les investitures pour les législatives. L’UDI veut 50 circonscriptions gagnables, en plus des 30 aux mains des députés sortants, et le MoDem en veut 20. Une équation impossible pour le parti Les Républicains.Autre enjeu, pas uniquement symbolique : l'avenir de la circonscription de François Fillon à Paris. A qui la donner ? Peut-être Nathalie Kosciusko-Morizet. Il en a été question à Las Vegas où la startup de NKM était au programme. Cela pourrait sceller leur alliance mais ça ne fait pas plaisir à Rachida Dati, maire du 7e arrondissement.C’est la première tension de la campagne Fillon à laquelle on assiste, qui pourrait laisser des traces pour la suite de la campagne.Les centristes font passer le message que la campagne ne part pas si bien, qu'Emmanuel Macron est en embuscade... Un rapport de force s’exerce. Ils font passer le message que, sans eux, François Fillon aura beaucoup de problèmes pour rassembler et gagner la présidentielle.Ecoutez la chronique politique de Michael Darmon dans le Grand Matin Sud Radio
prochain rendez-vous
Vos réactions sur cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio