Les coulisses de la politique

Les coulisses de la politique de G.Le JEUNE

Manif pour tous

Le mouvement organise des meetings dans les différentes régions pour mettre la pression sur les candidats.

La Manif pour Tous ambitionne de perturber la campagne des régionalesIls ont trouvé un moyen d'exister dans cette campagne en organisant de grands meetings dans la plupart des 13 nouvelles régions, pour mettre la pression sur les candidats.L'objectif, c'est de réunir les têtes de liste qui acceptent de venir et de leur poser des questions sur les sujets de préoccupation de la Manif pour Tous, notamment la politique familiale dans les régions, pour les obliger à se positionner.Il y en a déjà eu deux, le premier à Bordeaux, le second à Lyon. Il y aura aussi Lille, Marseille, Toulouse, Paris et peut-être même la Normandie.Les candidats de gauche refusent de s'y rendre. Ce n'est pas du tout leur électorat et ils n'ont aucun intérêt à se faire siffler publiquement. En revanche, les candidats de droite viennent et essaient de récupérer les voix d'électeurs partagés entre la droite et le FN.Dans le Nord, pourtant, ça coince. Le meeting aura lieu samedi. Malgré les invitations répétées, Marine Le Pen a décidé d'envoyer à sa place le candidat qui sera tête de liste à Lille. La patronne de la Manif pour Tous a expliqué dans L'Opinion qu'elle était stupéfaite : "J'espère qu'elle va venir, ou alors ça veut dire qu'il y a un problème sur le sujet de la famille au Front national."En PACA, en revanche, Marion Maréchal-Le Pen, qui était de toutes les manifestations il y a deux ans, compte beaucoup sur cet électorat pour gagner. Elle a accepté l'invitation pour le meeting qui aura lieu la semaine prochaine à Marseille. Christian Estrosi, le candidat Les Républicains, n'a pas encore donné sa réponse.
Les coulisses de la politique, une chronique de Geoffroy Le Jeune, chef du service politique de Valeurs Actuelles
prochain rendez-vous
Vos réactions sur cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio