Malik Bezouh : "Les gays sont une cible pour Daesh car ils sont considérés comme débauchés"

Malik Bezouh (Essayiste, musulman engagé dans la réforme de l'Islam) était ce jeudi l'invité de Véronique Jacquier dans le Grand Journal de 18h.

Thumbnail

On a appris ce jeudi qu'un attentat terroriste avait été déjoué, suite à l'arrestation samedi dernier de deux hommes qui projetaient d'attenter à la vie d'homosexuels au nom de l'État islamique. Ce n'est pas la première fois que la communauté homosexuelle est prise pour cible par des personnes se revendiquant de l'idéologie de Daesh, comme nous l'a expliqué l'essayiste Malik Bezouh.

"L'Arabie saoudite exécute encore les homosexuels par décapitation"

Invité de Véronique Jacquier dans le Grand Journal de 18h, ce dernier - très engagé dans la réforme de l'islam - nous a expliqué les raisons de cette idéologie anti-gays."Tout le monde est une cible avec Daesh malheureusement. Les homosexuels constituent une cible parce qu'ils sont considérés comme des êtres débauchés violant les principes de l'islam", a-t-il d'abord rappelé. "Daesh fonctionne aussi beaucoup par opportunisme. A priori, les personnes arrêtées appartiennent ou ont des affinités avec Daesh, mais il n'y a pas besoin d'avoir ces affinités pour commettre des actes homophobes lorsque l'on est un extrémiste musulman", a-t-il ajouté.

Et l'intéressé d'évoquer les atrocités dont sont victimes les homosexuels dans certains territoires contrôlés par l'EI, mais aussi dans d'autres pays du Moyen Orient . "On a vu des vidéos où des personnes, suspectée de pratiques homosexuelles, sont jetées du haut de bâtiments, c'est tout à fait atroce et abominable", a-t-il ainsi indiqué. "Il ne faut jamais perdre de vue que l'Arabie saoudite exécute encore les homosexuels par décapitation, mais aussi en Iran (...) Pour les homosexuels, en terre d'islam, ce n'est pas facile et le fait de les tuer n'est pas propre à Daesh. L'Arabie saoudite a contribué énormément, je le dis et le dénonce depuis des années, à diffuser la haine de l'altérité homosexuelle dans tout le monde musulman", a-t-il encore insisté. 

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview, disponible en podcast