Balkany en prison: des détenus le surnomment "papa"

Condamnés pour fraude fiscale le mois dernier, les époux Balkany seront fixés ce vendredi sur leur sort dans le second volet de leur procès pour blanchiment de fraude fiscale et corruption. Sept ans de prison, un second mandat de dépôt et la confiscation de tous ses biens ont été requis contre Patrick Balkany. Dans son premier jugement portant sur la seule fraude fiscale, rendu le 13 septembre... Le maire de Levallois a été condamné à quatre ans de prison ferme et incarcéré dans la foulée à la prison de la Santé à Paris. Derrière les barreaux, c’est un homme qui ne fait pas de vagues, apprécié des surveillants pénitentiaires et des autres détenus.

(STRINGER / AFP)

Reportage Sud Radio de Clément Bargain

 

Patrick Balkany est enfermé seul à l'étage des personnes vulnérables. Un détenu discret, décrit un responsable syndical: "Il sort peu de sa cellule, de temps en temps pour le médical. Il descend très peu dans la cour de promenade. Pour ses parloirs uniquement."

Trois parloirs pour voir sa femme, ses deux enfants ou ses deux frères, les seuls autorisés à lui rendre visite. Pas de traitement de faveur, à par être seul dans la cellule de neuf mètres carré, avec "une plaque chauffante, une télévision, une douche".

 

"Surnommé Papa" par les rares détenus qui le croisent

Les seuls détenus qu'il croise sont ceux qui lui apportent les repas, et qui l'ont surnommé "papa", faisant certainement connaissance à travers les fenêtres. Ce vendredi Patrick Balkany connaîtra le jugement dans le second volet de son procès, sept ans de prison ont été requis. Mardi, sa demande de remise en liberté sera examiné.