Affaire Traoré : "comme d'habitude, on essaie de faire de l’affaire Traoré l’affaire Floyd"

Dans l’affaire Traoré, un médecin légiste américain estime que les gendarmes ont causé la mort du jeune homme. Rodolphe Bosselut, avocat de deux des gendarmes qui ont interpellé Adama Traoré, le 19 juillet 2016, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 5 mars. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Assa Traoré, la sœur d'Adama, a été condamnée pour avoir divulgué en ligne le nom des gendarmes concernés par l'affaire. ( Kenzo Tribouillard / AFP)

"Un avis demandé par la famille"

Michael Baden, médecin légiste américain, ayant fait l’autopsie indépendante de George Floyd outre-Atlantique, estime que les gendarmes ont causé la mort d'Adama Traoré. Son rapport de neuf pages a été consulté par Franceinfo. "Je n’ai aucune réaction car, comme d’habitude, ce document a été porté à la connaissance de certains médias avant d’être versé au dossier judiciaire", confie Rodolphe Bosselut, avocat de deux des gendarmes ayant interpellé Adama Traoré, le 19 juillet 2016.

"Comme d’habitude, on présente cela comme une expertise : c’est un avis demandé par la famille, cela n’a rien à voir. Comme d’habitude, on essaie de faire sur un plan médiatique de l’affaire Traoré l’affaire Floyd. C’est intellectuellement malhonnête et même davantage, carrément délirant. Cela n’a absolument rien à voir. Je comprends bien qu’on essaie toujours de faire en sorte que l’instruction de ce dossier se fasse dans les médias. Mais elle se fait dans le cabinet du juge d’instruction."

"Une défausse assez minable"

Ce rapport va-t-il être versé au dossier ? "J’imagine, mais on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise. Au moment où je vous parle, je ne l’ai pas vu. Je pense que le sérieux découle de l’examen approfondi du dossier" Quid de la divulgation des noms des trois gendarmes sur Twitter ? "Depuis longtemps, nous avions poursuivi cinq posts sur le compte 'La vérité pour Adama'.

La Cour d’Appel a récemment indiqué que les cinq posts étaient tous attentatoires à la présomption d’innocence. La Cour a demandé que l’on en retire deux. Mme Assa Traoré, qui se présente comme lanceuse d’alerte et vigie de ce qu’il faut dire dans les médias, soudainement quand elle est poursuivie, elle a soudain prétendu ne pas avoir tenu ces propos. C’est une défausse assez minable. La Cour lui a demandé d’en retirer deux et d’insérer un communiqué judiciaire en lieu et place."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !