À Marseille, Belges et Français font front commun pour la finale

La France toute entière avait les yeux rivés sur un écran de télévision
La France toute entière avait les yeux rivés sur un écran de télévision Lucas BARIOULET / AFP

Cris, klaxons, sifflets, parfois même pétards, la soirée d’hier restera dans les annales des communions nationales. Reportage Sud Radio dans un camping près de Marseille, où Belges et Français ont regardé le match ensemble.

Au coup de sifflet final, la joie explose chez les supporters. Les Bleus l’ont fait, la France sera en finale de Coupe du Monde. Rien n’est encore gagné pour l’instant mais pour certains, cette victoire face à la Belgique a réveillé certains souvenirs enfouis, notamment ceux du sacre de 1998 : "J’ai des frissons. C’était très dur mais on l’a fait", exprime ce supporter marseillais, laissant échapper quelques larmes.

Tous ne rêvent que d’une chose : une deuxième étoile sur le maillot français. Et ce que souhaitent également les supporters, c’est une victoire pour que les plus jeunes connaissent ce torrent d’émotions fortes, entre joie, fierté et communion nationale. "J’ai fait trois crises cardiaques pendant le match, j’ai vibré tout du long" s’écrie ce fan des Bleus pas encore né en 1998 mais qui s’apprête tout de même à faire la fête toute la nuit.

Et ils sont beaux joueurs les Belges ! C’est du moins le cas de Dominique, originaire du plat pays, mais qui célèbre la victoire avec les Français : "Je suis un petit peu déçu mais pas triste. C’était ouvert pour les Bleus et ils y ont été. Moi maintenant, je suis pour la France, la Belgique hop elle rentre à la maison. Champion du Monde on y croit !".

Rendez-vous est pris ce dimanche. Ici à Marseille, on espère tomber sur l’Angleterre pour cette finale inédite.

Propos recueillis par Stéphane Burgatt

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio