"On les laisse espérer" : au camping du Mas, Belges et Français se chambrent déjà

Camping du Mas, près de Martigues (©Stéphane Burgatt - Sud Radio)
Camping du Mas, près de Martigues ©Stéphane Burgatt - Sud Radio

Reportage Sud Radio. Alors que la demi-finale de Coupe du monde entre la France et la Belgique ne débutera qu’à 20h ce soir, l’ambiance est déjà au rendez-vous au camping du Mas (Bouches-du-Rhône) entre supporters des deux camps.

À quelques heures du coup d’envoi du match tant attendu entre la France et la Belgique, Rosie, la patronne du camping du Mas, près de Martigues, a soigneusement préparé des drapeaux des deux nations. "Même si tout le monde est persuadé ici qu’on va gagner, et presque largement je dirais, on a quand même tenu à respecter nos adversaires belges, qui sont aussi nos amis… et nos clients !", explique-t-elle au micro de Sud Radio. Et des clients, certains sont très motivés côté belge et ne sont pas venus les mains vides… "Dans la valise il y a un grand drapeau, des t-shirts jaune-rouge-noir, on a des bandanas, des petits trucs à accrocher aux lunettes, la barbe aux couleurs de la Belgique… On enlèvera peut-être tout après, on ira se cacher, mais on ne nous loupera pas !", s’amuse Dominique.

Pour elle, France-Belgique est une affiche à la fois espérée et redoutée. "On va se mettre ici avec les Français, au camping. On a réservé une table, j’espère qu’on va s’amuser ! Maintenant, c’est le scénario qu’on ne voulait pas. Que l’un élimine l’autre, c’est un peu embêtant. Ce sont deux équipes qu’on aime bien, qu’on connaît bien… C’est embêtant, mais j’espère quand même que la Belgique va gagner ! Nous sommes de toutes façons fiers d’être arrivés là. Les quatre dernières nations du monde, pour un petit pays comme le nôtre, c’est bien. On va chanter, on va donner de la voix, qu’on perde ou qu’on gagne, avec le sourire !", claironne-t-elle.

"Ça va être l’apéro bière-pastis toute la journée !"

Julien, lui, se montre extrêmement confiant pour l’équipe de France. "Je pense que Pavard va re-marquer, et la Belgique, je pense qu’on va les tuer. 3-0. Ouais. Ce ne sera pas serré. Je pense qu’on a la meilleure équipe du monde, on va aller en finale, on va la regagner, c’est certain ! Pas une seule hésitation ! En huitièmes ils ont bien joué, en quart très très bien, et là en demie ils vont les casser… Ils sont lancés, ils ont compris leur équipe, ils ont vu comment jouer après avoir hésité en poule. Pour moi, ils sont champions du monde !", affirme-t-il, plein d’assurance.

Un pronostic que ne partage évidemment pas Olivier, touriste belge qui se veut rassurant pour ses Diables Rouges au retour de la piscine du camping. "Que le meilleur gagne, mais on sait qui est le meilleur… Pour moi ce sont les Belges !", assure-t-il. Non loin de là, le Français Stéphane s'amuse de la ferveur de ses voisins belges. "On les laisse espérer ! C’est ce qu’ils veulent de toutes façons… Après, l’espoir fait vivre, comme on dit, ils le savent très bien. Que ce soit les Français ou les Belges, il y aura vraiment une grosse grosse ambiance. Ça va être l’apéro bière-pastis toute la journée !", promet-il. Avec modération.

Un reportage de Stéphane Burgatt

Les rubriques Sudradio