"On est là pour travailler ou pour regarder le match ?"

Lors de la Finale, beaucoup seront coincés au travail.
Lors de la Finale, beaucoup seront coincés au travail.

Une finale de Coupe du Monde, c’est bien. Pouvoir la regarder, c’est encore mieux. Et certains ne peuvent arrêter de travailler pour regarder un match. Reportage parmi les malchanceux coincés au boulot ce dimanche.

Dans un canapé entre amis ou en famille, dans un bar ou dans une fan-zone, chacun a son petit plan de prévu pour regarder la finale de la Coupe du Monde qui opposera la France à la Croatie. Mais malheureusement, tout le monde n’a pas la chance d’être en week-end ! Et pour ceux qui travaillent ce dimanche, la frustration est à la hauteur de l’excitation du match.

Aziz, qui travaille dans un manège devra vivre la finale de sa cabine : "J’aimerais bien être devant la télé avec mes amis mais je n’ai pas le choix. Personne ne peut me remplacer". Le manège ne pouvant s’arrêter de fermer, Aziz a tout de même prévu quelques ruses pour grappiller quelques images : "Je vais regarder sur mon téléphone. Quand les gens seront dans le manège, je m’éclipse et je regarderais discrètement. Par contre, il ne faut pas que la patronne me voit sinon elle va me dire "on est là pour travailler ou pour regarder le match" explique-t-il en riant.

Regarder sur son téléphone c’est l’astuce de base pour les supporters coincés au travail. Merah qui travaille en cuisine, y songe mais il compte surtout sur ses employés : "Si je vois que mes employés peuvent travailler tout seul sans ma présence, je m’absenterais pour aller regarder le match. Si je vois que je suis obligé d’être là par contre, et bien tant pis je resterais et servirais les clients".

Certains au contraire, ont tout prévu pour leur personnel comme Mona Kaara, responsable marketing des bateaux-mouches, vedettes de Paris : "On va installer un écran à l’intérieur et achalander un bar pour tous ceux qui ne seront pas en navigation, en pause ou pas en poste".

19 millions de Français étaient devant leur télévision mardi dernier pour assister à la demi-finale entre les Bleus et les Diables Rouges. Ce dimanche, il est fort à parier que malgré les blocages de certains au travail, l’audimat sera encore plus élevé.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

gouiy
- Vendredi 13 juillet 2018 à 13:21
Et la guerre économique alors ?
Faut la gagner Macron !
Tous au boulot, lui le premier !

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio