Salariés de Saint-Louis Sucre : "dans quelques temps, on sera Gilets Jaunes nous aussi !"

Saint-Louis Sucre
Le groupe allemand Südzucker examine jeudi 25 avril le plan social de sa filiale française Saint-Louis Sucre. AFP

Le premier groupe mondial, l'allemand Südzucker, examine jeudi 25 avril le plan social de sa filiale française Saint-Louis Sucre. Au programme : la fermeture de deux usines et la suppression de 130 emplois sur fond de crise du secteur. Emmnuel Macron va-t-il faire un geste pour les salariés de Saint-Louis Sucre jeudi 25 avril, lors de sa conférence de presse ? Les salariés marseillais n’y croient pas. Lionel Maillet de Sud Radio est allé à leur rencontre.

"Notre sort n’intéresse pas le Président"

Pas un signe du gouvernement et encore moins d’Emmanuel Macron. Les salariés de Saint-Louis Sucre n’ont même pas de contact avec les députés marseillais de la majorité. "Notre sort n’intéresse pas le Président" déplore Fréderic Soriano, le délégué CFDT. "Il faudrait déjà qu'il s'intéresse à notre dossier pour qu'il puisse en parler. On attend qu'il dise quelque chose, on a l'impression qu'on ne l'intéresse pas".

À Marseille, c’est quasiment tout l’effectif qui va disparaître : 53 postes supprimés sur 58. Fabien Trujillo de la CGT n’est pas surpris par le silence du chef de l’État : "le ministère de l'Agriculture a déjà reçu la direction de Saint-Louis, de Südzucker et les planteurs de betteraves, et on regrette que les salariés n'étaient pas présents à cet entretien. On peut voir depuis le début de son quinquennat que sur l'emploi, ils n'ont pas été très offensifs...

"Dans quelques temps, on sera Gilets Jaunes nous aussi !"

"Emmanuel Macaron est prêt à faire des concessions aux Gilets Jaunes et aux retraités. Alors pourquoi pas nous ? s’interroge Aurélie, assistante logistique depuis huit ans chez Saint-Louis Sucre. "Notre usine faisait vivre le quartier, vivre nous, vivre d'autres personnes qui travaillent chez nous, ceux qui viennent faire le ménage, plein de gens. On va être très embêté, je pense qu'il peut faire quelque chose parce que dans quelques temps, on sera Gilets Jaunes nous aussi !"

Les salariés de Saint-Louis Sucre sont attendus ce matin au siège parisien du groupe, pour détailler le plan social.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Les rubriques Sudradio