Marche contre l'antisémitisme : quel accueil pour les Gilets Jaunes ?

marche contre l'antisémitisme
La marche contre l'antisémitisme a réuni 20.000 personnes le 19 février à Paris. AFP

20.000 personnes, selon les organisateurs, étaient réunies mardi soir 19 février à Paris place de la République, pour dire stop à l'antisémitisme. Avec les anonymes, de nombreuses personnalités politiques étaient présentes : Édouard Philippe, ainsi que 28 ministres et deux anciens chefs d'État : François Hollande et Nicolas Sarkozy. D'autres rassemblements avaient lieu partout en France, comme à Toulouse, Montpellier, Lille ou encore Nice. Après les attaques antisémites de certains Gilets Jaunes samedi dernier à l'encontre d'Alain Finkielkraut, des Gilets Jaunes ont tenu à participer au rassemblement parisien pour changer leur image. Benjamin Glaise de Sud Radio était sur place.

"je trouve ça très bien que ces gens soient là !"

Une petite dizaine de Gilets Jaunes a été fraîchement accueillie place de la République : "la première fois, j'étais vraiment avec vous, mais alors après, non..." Pour cette femme de confession juive, les Gilets Jaunes n'ont pas leur place dans ce rassemblement, après les propos antisémites tenus par certains le week-end dernier. "Aujourd'hui, c'est une réunion pour lutter contre l'antisémitisme" ajoute-t-elle. 

Pas d'amalgame, c'est le message tenu par Mongi, Gilet Jaune de la première heure. Peu à peu l'ambiance se détend. Et comme Anne, plusieurs personnes finissent par remercier les Gilets Jaunes d'être venus : "je trouve ça très bien que ces gens soient là !"   

Francis Lalanne : "non, les Gilets Jaunes ne sont pas des antisémites !"   

Un message porté par une personnalité bien connue, Francis Lalanne, gilet jaune sur le dos : "nous on est là pour dire 'non, les Gilets Jaunes ne sont pas des antisémites !' Ils ne sont pas racistes et ne sont pas violents, contrairement à ce qu'on voudrait faire croire, juste pour discréditer leurs revendications".

Francis Lalanne, qui souhaite maintenant un symbole fort pour samedi, espère que l'Acte 15 sera dédié à la lutte contre l'antisémitisme.

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio