Des salariés d’Auchan au chômage partiel à cause des blocages des Gilets Jaunes

Des sites logistiques d'Auchan ont cessé leur activité.
André Pinson, directeur de la logistique régionale d’Auchan Retail France pour le Grand Sud, interviewé par Cécile de Ménibus et Patrick Roger dans "L’invité de l’actu" sur Sud Radio, à 8h10. AFP

André Pinson, directeur de la logistique régionale d’Auchan Retail France pour le Grand Sud était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 18 décembre, animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il explique que 450 salariés d’Auchan sont au chômage partiel aujourd’hui à cause des blocages des Gilets Jaunes. 

Cela fait quatre semaines que nos activités sont bloquées

André Pinson, directeur de la logistique régionale d’Auchan Retail France pour le Grand Sud, explique la situation de blocage, à cause du mouvement des Gilets Jaunes, pour les 450 salariés d'Auchan au chômage technique. "Cela fait quatre semaines que nos activités sont bloquées dans plusieurs sites logistiques. Nous sommes totalement à l'arrêt depuis 15 jours. Nous avons encouragé les salariés à rester chez eux."

Aucune autre solution n'était possible ou était-ce du chantage ? "Quand on n'a plus aucun camion qui entre ou qui sort, l'activité est totalement paralysée. Des palettes sont sur les quais depuis quinze jours, d'autres depuis quatre semaines. La situation n'était plus tenable, nous n'avions pas d'autre choix que de mettre en place cette mesure."

Des interventions des forces de l'ordre

Sur quatre semaines, les forces de l'ordre sont intervenues une dizaine de fois, ce qui a permis de couvrir à peine 10% de l'activité habituelle en cette période. "Au lieu de passer 3.000 camions on en a passé à peine 300 et ce en pleine période charnière du mois de décembre." Malgré les contacts fréquents avec la préfecture et les autorités locales, à peine débloqué, le mouvement des Gilets Jaunes rebloquait les sites.

"Certaines prises de contact avec les Gilets Jaunes ont eu lieu mais n'ont pas été fructueuses, puisque les modalités étaient très dures envers nous mais également envers toutes les PME de la zone industrielle. Nous étions visés par ce que nous représentions, les grandes surfaces. Les Gilets Jaunes laissaient un peu plus passer les camions d'approvisionnement des PME." En fonction de l'évolution de la situation, jour après jour, heure après heure "nous ferons revenir les collaborateurs. L'intégralité des salariés reviendra dès que les blocages seront terminés. Il est difficile de prédire l'avenir mais nous restons optimistes."

 

écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio