À Bordeaux, les associations s’organisent pour aider Saint-Martin après Irma

Saint-Martin, après l'ouragan Irma (©MARTIN BUREAU - AFP)
Saint-Martin, après l'ouragan Irma (©MARTIN BUREAU - AFP)

Reportage Sud Radio. Après le passage de l’ouragan dans les Antilles, l’aide commence à s’organiser en métropole. À Bordeaux, des associations collectent déjà des produits de première nécessité pour les envoyer à Saint-Martin.

Après le choc, la reconstruction. Plusieurs jours après le passage de l’ouragan Irma qui a détruit une grande partie des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy dans les Antilles, les habitants doivent désormais faire face à la difficile tâche de reprendre leur vie dans des conditions extrêmement difficile. Une situation à laquelle certaines associations tentent de remédier depuis la métropole. 

"On demande des produits pour bébés et nourrissons, des produits hygiéniques..."

À Bordeaux, l'association "Saint-Martin Bordeaux Cultural Connexion", association culturelle des Saint-Martinois de Bordeaux, s'apprête ainsi à lancer un appel aux dons pour des produits de première nécessité… "On a commencé petit à petit à alerter du monde, et nos téléphones n’arrêtent pas de sonner depuis mercredi dernier : "Comment on peut aider ? Qu’est-ce qu’on peut faire pour vous ?". Après, SMBCC a choisi de ne pas gérer des fonds, donc on va plutôt demander des produits pour bébés et nourrissons, des produits hygiéniques et des produits ménagers comme des sacs poubelles, des balais, des pelles… Des vêtements aussi, car les gens ont quasiment tout perdu", déclare Jeremiah James, vice-président de cette association, au micro de Sud Radio.

"On espère pouvoir faire partir les dons au plus vite"

Or, cet appel est désormais relayé par d'autres associations qui ont spontanément pris contact avec les Saint-Martinois de Bordeaux, comme nous l’explique Catherine Decray, l’une des responsables de l’association "Féminité Sans Abris". "De fil en aiguille, on a vu sur les réseaux sociaux les appels et les collectifs qui commençaient à se monter, donc on s’est joints à tout cela. En se réunissant entre associations, on espère pouvoir faire partir les dons au plus vite. Nous, c’est vraiment les produits d’hygiène. On a aussi fait un appel pour les fournitures scolaires, car ce serait bien que les petits reprennent rapidement la route de l’école dès qu’elles ré-ouvriront", assure-t-elle.

Un reportage de Christophe Bernard

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Verdeau
- Dimanche 17 septembre 2017 à 20:48
Bonsoir
Pour avoir naviguer et Vivre sur ses îles , et étant disponible et sensibilisé je souhaite partit pour reconstruire et aider cette île.
Bien cordialement
VERDEAU sandrine 0616515047

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio