Robert Ménard : "Je suis un maire populiste : ce n'est pas un gros mot"

Robert Ménard, maire de Béziers
Robert Ménard, invité d'André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états" sur Sud Radio.

Robert Ménard, maire de Béziers, auteur du livre Un maire ne devrait pas faire ça (Éditions Mordicus), était l’invité d’André Bercoff, jeudi 23 mai, sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Robert Ménard : "Je dis un certain nombre de choses que je ne devrais pas dire si je voulais être aimé de tout le monde"

Pour André Bercoff, le livre de Robert Ménard, "Un maire ne devrait pas faire ça", c'est un peu "le Que sais-je du politiquement incorrect, de ce qu'il ne faut pas dire en politique". Le maire de Béziers répond : "Et surtout, de ce qu'il ne faut pas faire ! En effet, maire ce n'est pas seulement dire les choses. Je sais que je dis un certain nombre de choses que je ne devrais pas dire si je voulais être aimé de tout le monde. Mais surtout je fais des choses et ça les journalistes insistent moins dessus. Ils retiennent l'expérience biterroise, le laboratoire biterrois, et se disent : 'Ouh qu'est-ce qu'il se passe là-bas ?' Il y a juste une ville qui change. Il y a des actions dont je suis fier".

L'ancien journaliste explique : "Aucun média n'en parle mais on est, par exemple, la première ville en France, à avoir eu une mutuelle municipale". Il explique alors en quoi cela consiste : "Quand vous n'avez pas d'argent, la première chose que vous faites, c'est supprimer la mutuelle. On se dit si je suis gravement malade, il y a la Sécu, pas besoin de mutuelle. Or, la santé c'est un vrai problème. Et donc, on a mis en place une mutuelle avec un groupe municipal. Il faut être de Béziers pour y avoir droit. Elle est un tiers moins chère qu'une mutuelle normale. Il y a donc 4.000 personnes qui, grâce à la ville, vont avoir une mutuelle qu'ils ne pourraient pas se payer s'il n'y avait pas la ville. Les musées à Béziers sont gratuits. La cantine y est à 1,05 euro". Et de pointer du doigt le fait que les journalistes ne parlent pas de ces initiatives : "Dans leur tête, les affreux fachos méprisent les gens, ils ne s'en occupent pas". 

"La première chose à laquelle un maire pense c'est sa réélection"

Robert Ménard, maire de Béziers depuis cinq ans, brigue un nouveau mandat. "La première chose à laquelle un maire pense c'est sa réélection, c'est aussi con que cela. Si on veut changer les choses, il faudrait être élu sur un mandat un peu long, mais une fois. Vous ne pouvez pas faire abstraction de cela. Il y a ce poids, ensuite il y a le poids de l'administration. Vous savez la chose qui m'a le plus exaspéré depuis que je suis maire ? 'Ah Monsieur le maire, on a toujours fait comme ça.' Je me mets dans des colères folles. Ce n'est pas parce qu'on a toujours fait comme ça qu'il faut continuer à le faire". Il raconte aussi les difficultés qu'il a à être maire face à ceux qui ne partagent pas ses idées : "Les gens ne supportaient pas qu'on soit élu. Entre les deux tours, la droite et la gauche font un rassemblement chacune séparée, sur le même slogan 'Les loups sont entrés dans Béziers'. Quand vous avez des idées que j'ai, vous êtes pour ces gens-là illégitimes. La politique, c'est un truc dégueulasse, ça vous abaisse".

Dans son livre, Robert Ménard évoque aussi une scission entre la France de ceux qui dirigent "d'en haut", qui se replie dans ses forteresses, et les oubliés, les laissés pour compte, ceux de la "France d'en bas", des "sans-dents", des "Dupont Lajoie". André Bercoff lui demande alors s'il existe ce phénomène à Béziers. "Oui, il y a 300 personnes qui pensent qu'ils font la ville comme les 30.000 personnes qui pensent qu'ils font la France. Et qui méprisent les autres et ne les fréquentent pas. Quand vous avez de l'argent, vous choisissez votre quartier". Il se décrit ainsi : "Je suis un maire populiste, ce n'est pas un gros mot".

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

 

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

Les rubriques Sudradio