Pour Macron, "la lutte contre le terrorisme islamiste" reste la priorité de la diplomatie française

Pour Emmanuel Macron, "la lutte contre le terrorisme islamiste" reste la priorité de la diplomatie française 

"La lutte contre le terrorisme islamiste" reste la priorité de la diplomatie française, a déclaré ce mardi le chef de l'État devant la Conférence des ambassadeurs à Paris.

S'exprimant ce mardi devant les ambassadeurs français à l'occasion de la conférence de ces derniers à Paris, Emmanuel Macron a réaffirmé que "la lutte contre le terrorisme islamiste" devait être "la première" des priorités de la diplomatie française.

"La sécurité des Français est la raison d'être de notre diplomatie. Cette exigence est viscérale. Nous devons y répondre sans faiblir", a ainsi déclaré le président de la République, qui a par ailleurs affirmé qu'il refusait tout "angélisme", assumant au passage l'emploi de la formule "terrorisme islamiste". Le chef de l'État a également annoncé la tenue d'une conférence de mobilisation contre le financement du terrorisme début 2018 dans la capitale, et en a profité pour rappeler l'importance de ne pas "choisir son camp" entre l'Arabie saoudite et l'Iran, les deux puissances les plus influentes au Proche-Orient.

"La force de notre diplomatie est de parler à tous", a-t-il surenchéri, évoquant la nécessité d'une implication plus grande de la France dans la région du Sahel, notamment en matière de développement, condition sine qua non, selon lui, pour garantir la stabilité de cette zone qui reste à la merci des terroristes.

Les rubriques Sudradio