Nicolas Dupont-Aignan : "L'Aquarius ? Du chantage humanitaire inacceptable"

Nicolas Dupont-Aignan : "L'Aquarius ? Du chantage humanitaire inacceptable"

Nicolas Dupont-Aignan (Président de Debout la France et député de l'Essonne) était ce lundi l'invité du petit-déjeuner politique.

Invité du petit-déjeuner politique ce lundi, Nicolas Dupont-Aignan est revenu sur l'imbroglio autour de l'Aquarius, ce navire humanitaire qui va rallier Valence (Espagne) après avoir été refoulé par les autorités italiennes.

"Une immigration économique instrumentalisée par des passeurs et des ONG"

Pour le président de Debout la France, si le sort des migrants ne peut laisser indifférent, la France ne doit pas en accueillir davantage. "Quand on voit les pauvres migrants qui sont dans ce bateau, tout le monde a une pensée d'humanité mais on est dans du chantage humanitaire inacceptable, qui abouti à un appel d'air sans précédent en Europe", a-t-il affirmé. "Ces ONG sont les complices des passeurs puisqu'elles vont maintenant chercher les migrants à la limite des eaux territoriales libyennes. Ce qu'il faudrait faire, c'est tout simplement sauver ces malheureux, on ne peut pas les laisser se noyer, et les raccompagner immédiatement dans les ports les plus proches de Libye. Si on ne fait pas ça, on va alimenter les mafias qui instrumentalisent la misère humaine", a-t-il ajouté.

"Je refuse (de les accueillir), je pense qu'on devrait les renvoyer chez eux. La vraie humanité, c'est de s'occuper des pauvres qui sont dans notre pays, ceux qui n'ont pas de boulot, pas de logement, qu'ils soient Français d'ailleurs ou étrangers réguliers. Je pense qu'il y a urgence à s'occuper des malheureux qui sont sur notre sol, qu'il faut sauver le droit d'asile mais là, c'est une immigration économique instrumentalisée par des passeurs et des ONG qui veulent détruire l'Europe", a-t-il encore insisté.

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview de Nicolas Dupont-Aignan, invité du petit-déjeuner politique

Les rubriques Sudradio