Louis Aliot : "Emmanuel Macron est un charlatan"

louis aliot
Louis Aliot interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 21 Mai à 7H40. DR

Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Orientales, était l’invité politique de Patrick Roger le 21 mai 2019 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Au micro de Patrick Roger, Louis Alliot a réagi à la décision de la Cour d'appel concernant Vincent Lambert : "Je me félicite de cette nouvelle. J’étais fortement ému et étonné de la vidéo publiée par 'Valeurs Actuelles'. Jusqu’à présent, j’avais cru comprendre que M. Lambert n’avait aucune réaction. A la lueur de cette vidéo, la Cour d’appel a pris ses responsabilités. Mais c’est un drame abominable pour la famille. J’espère que l’on arrivera à trouver les conditions de l’apaisement".

Ne pas jouer les apprentis-sorciers

N'est-ce pas aussi un enfer pour Vincent Lambert ? "Qui sommes-nous pour décider de cela ? C’est un cas très difficile, estime le député RN. Il faut de la sérénité, regarder cela avec une certaine distance. Le président de la République a bien fait de ne pas s’engager. Je pense que oui, il a eu des mots de compassion. Est-ce que c’est une fin de vie ? La loi Leonetti est suffisante mais on n’est pas dans ce cadre. On voit bien les lobbies qui veulent aller plus loin, avoir l’euthanasie comme en Belgique et en Suisse. Évitons de jouer les apprentis-sorciers".

Ne devrait-on pas pour autant nous inciter à nous prononcer sur ce que nous souhaitons quand nous sommes conscients ? "C’est la responsabilité de chacun, individuelle, estime Louis Alliot. Dans le cas de Vincent Lambert, ce dernier n’avait pas émis de manière certaine quelles étaient ses intentions".

Donner une leçon au président dans les urnes

Que pense-t-il de l'interview d'Emmanuel Macron dans la presse régionale, où ce dernier accuse le RN de vouloir détruire l’Europe de l’intérieur ? "Il utilise la presse régionale grâce à son statut de président. C’est déjà une rupture de l’égalité devant l’élection. Des titres ont refusé, c’est courageux. Les autres ont publié, après correction."

"Monsieur Macron est un charlatan. Il utilise de fausses nouvelles, il interprète, il diffame, estime Louis Alliot. Quand on n'est pas d’accord avec lui ou cette majorité, on est nécessairement un abominable personnage. Ces gens-là détiennent la vérité révélée et ne supportent pas la démocratie. Ils ont réussi par les résultats de leur politique à mettre des millions de gens dans la rue depuis le 19 novembre 2018. Regardez sa popularité, il est clairement minoritaire. Il faut qu’il en tienne compte. S’il veut passer en force, c’est dans les urnes qu’il faut aller chercher M. Macron. Il faut que notre liste arrive en tête le 26 mai 2019, car cela lui donnera une bonne leçon de démocratie".

 

 

Cliquez ici pour écouter “L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio