Jean-François Barnaba : une liste "Jaunes et Citoyens" aux élections européennes

 Jean-François Barnaba
Jean-François Barnaba interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 22 Mars à 7H40. DR

Jean-François Barnaba, Gilet Jaune de l'Indre, était l’invité politique de Patrick Roger le 22 Mars sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

À 63 ans, Jean-François Barnaba est une des figures des Gilets Jaunes. Sur l’antenne de Sud Radio, il annonce se lancer dans la campagne des élections européennes : "Nous allons lancer la liste Jaunes et Citoyens. Depuis le départ, le principe était d’agréger les Gilets Jaunes souhaitant investir le champs électoral, avec des personnalités pouvant apporter des compétences, une expertise, une crédibilité".

L'aspiration à vivre dignement

N’appelant pas à manifester ce samedi, dans un contexte d’ultra-violence, le fonctionnaire « au placard » depuis des années, estime que les Français aspirent à une nouvelle séquence : "Ils voient bien que la pression de la rue ne fait pas céder le pouvoir, et finit par desservir la cause par l’infiltration de groupes ultra-violents, dont le but est d’abattre les institutions républicaines. Ils ont besoin d’espérance, il faut que les choses changent".

"On vit un moment compliqué, estime Jean-François Barnaba. Une situation qui pourrait basculer dans le chaos. Il faut vraiment éviter cela. Je respecte ceux qui ont une approche différente, je ne prétends pas ressembler l’ensemble du mouvement des Gilets Jaunes. Nous devons nous respecter mutuellement, étant entendu que la violence n’est pas acceptable". Mais autour de quelles propositions concrètes ? "Ce qui fait consensus, c’est l’aspiration à vivre dignement, estime-t-il, le pouvoir d’achat. Les Français subissent une pression fiscale qui ne permet pas de vivre dignement. On doit augmenter le pouvoir d’achat. On propose qu’entre hausse des salaires minimum, prestations sociales et retraites, plus personne ne soit en dessous du seuil de pauvreté en France.

Favorable au RIC

"Il faut aussi une justice fiscale, le retour de l’ISF, confirme Jean-François Barnaba. Et plus généralement, faire avancer l’idée d’une taxe sur le kérosène, le fuel pour les transports maritimes, les transactions financières…" Pour le promoteur de la liste Jaunes et Citoyens, "il faut aussi lutter contre l’évasion fiscale et la corruption, porter cette lutte au sein des institutions européennes". Enfin, "il faut plus de démocratie. Je suis favorable au RIC, mais le RIC n’est pas la réponse à tout. Il faut encore des élus qui représentent des électeurs".

 


Cliquez ici pour écouter  "L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio