Christian Estrosi : "Il est temps que les gilets jaunes cessent"

Christian Estrosi
Christian Estrosi

Christian Estrosi, maire de Nice et président délégué du conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur était l'invité politique de SudRadio vendredi 15 février de Patrick Roger et Cécile de Ménibus à l'occasion d'une matinale spéciale en direct du Carnaval de Nice. 

Interrogé sur les relations tendues entre l'Italie à la France, Christian Estrosi estime que : "Je ne fais pas d'ingérence mais nous disons très clairement que nous avons une histoire partagée avec l'Italie et n'entendons pas affaiblir quoi que ce soit, quelles que soient les rodomontades du gouvernement, nous continuerons à vivre confraternellement avec nos amis italiens. Nous sommes les deux soeurs de la latinité au bord de la Méditerranée"

 

Lassitude des gilets jaunes

L'autre question d'actualité de ce vendredi était l'acte 14 des gilets jaunes, en préparation pour le samedi 16 février. Conséquence directe de ces manifestations : l'organisation du grand débat et les divers déplacements d'Emmanuel Macron à travers la France : "Emmanuel Macron a compris enfin qu'il fallait se tourner vers les maires. Les maires font tout et le président fait le reste. Il l'a enfin compris", a affirmé Christian Estrosi. En revanche, le maire de Nice a adressé une critique aux députés : "Les parlementaires se replient sur eux même. Il y a un problème de déconnexion, quand on voit que certains veulent rétablir la taxe carbone". 

Enfin, Christian Estrosi a exprimé sa lassitude quant aux manifestations des gilets jaunes : "Il est temps que les manifestations des gilets jaunes cessent ! Mais je demande à Emmanuel Macron de clore ce grand débat avec un référendum à choix multiple", allant ainsi dans le sens de l'une des revendications majeures des gilets jaunes, la mise en place d'un référendum d'initiative citoyenne. 

Les rubriques Sudradio