Pour Donald Trump, Kim Jong-Un est un "fou avec des armes nucléaires"

Kim Jong-Un, dictateur de la Corée du Nord (©STR)

Dans un entretien téléphonique avec le président philippin Rodrigo Duterte, Donald Trump a qualifié son homologue nord-coréen Kim Jong-Un de "fou".

Engagé dans un bras de fer diplomatique à distance avec la Corée du Nord de Kim Jong-Un depuis son arrivée au pouvoir, Donald Trump souffle le chaud et le froid dès lors qu’il s’agit d’évoquer cet épineux dossier autour de l’une des dernières dictatures staliniennes du monde. Après avoir assuré qu’il allait s’occuper du "problème" nord-coréen, l’imprévisible président américain a mis un peu d’eau dans son vin au début du mois en assurant qu’il serait "honoré" de rencontrer Kim Jong-Un "si les conditions étaient réunies".

"Nous avons une grande puissance de feu, mais nous ne voulons pas l’utiliser"

Mais une telle main tendue ne masque pas l’opinion assez tranchée du milliardaire au sujet du dictateur asiatique. Ainsi, le Washington Post publiait ce mardi des extraits d’une conversation téléphonique entre Donald Trump et Rodrigo Duterte, le président philippin. "Nous ne pouvons pas laisser un fou avec des armes nucléaires en liberté comme ça. Nous avons une grande puissance de feu, plus que lui, 20 fois, mais nous ne voulons pas l'utiliser", a notamment déclaré Donald Trump à la fin de cet entretien qui a eu lieu le 29 avril dernier.

Duterte estime que Kim Jong-Un "joue avec ses bombes, ses jouets"

Cherchant à savoir si le dirigeant communiste était "stable ou pas stable", Donald Trump s’est vu répondre par Rodrigo Duterte que Kim Jong-Un "jouait avec ses bombes, ses jouets", que "son esprit ne fonctionnait pas bien" et qu'il "pouvait devenir fou par moments". Enfin, quand le président américain a demandé à son homologue si la Chine avait un "pouvoir" sur Kim Jong-Un, la réponse a été très claire : "Oui, au final, la dernière carte, l'as, c'est avec la Chine. Seulement la Chine".

(Avec AFP)

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio