Anne-Isabelle Tollet, journaliste, fait le point sur la situation d'Asia Bibi

asia bibi
Anne-Isabelle Tollet, rédactrice en chef à CNews, ancienne correspondante au Pakistan, présidente de l’association Comité International Asia Bibi, interviewée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger dans "L’invité de l’actu" sur Sud Radio, à 8h10. AFP

Anne-Isabelle Tollet, rédactrice en chef à CNews, ancienne correspondante au Pakistan, présidente de l’association Comité International Asia Bibi, auteure du livre Blasphème (XO éditions, qui ressortira en librairie d’ici 10 jours), et La mort n’est pas une solution (Éditions du Rocher) était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 9 novembre, animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Un point sur la situation d'Asia Bibi

Cette Chrétienne, prisonnière au Pakistan pendant 10 ans pour blasphème contre l'Islam (elle avait bu dans un puit musulman) a été acquittée. Après plusieurs jours de blocage dans le pays par les islamistes qui contestaient ce jugement, elle a été libérée. Anne-Isabelle Tollet, rédactrice en chef à CNews, ancienne correspondante au Pakistan, présidente de l’association Comité International Asia Bibi, auteure du livre Blasphème (XO éditions en librairie dans 10 jours), et La mort n’est pas une solution (Éditions du Rocher) explique que la France serait prête à l'accueillir. "Jean-Yves le Drian l'a affirmé très clairement le 8 novembre, je me suis moi-même entretenue avec les autorités françaises qui m'ont réitéré cette envie."

Asia Bibi et sa famille désirent-elles aller en France ? "La famille se sent très menacée donc peu importe où ils iront ! La France et moi-même la soutenons depuis des années, la France est une alliée." Aujourd'hui la sécurité d'Asia Bibi est fragile tant elle est ciblée par les fondamentalistes religieux. "En 2011, le gouverneur du Penjaab a été assassiné par son garde du corps pour avoir pris la défense de la jeune femme. Tant qu'elle n'a pas quitté le territoire elle est en danger."

Les négociations sont en cours

Asia Bibi pourrait arriver en  France ou en Europe dans les jours qui viennent. On sait qu'Emmanuel Macron s'occupe personnellement de l'affaire. "J'ai rencontré le Quai d'osay et la ministre Marlène Schiappa qui m'a assuré la préoccupation du Président pour cette histoire. À la fin de la réunion de travail, les choses se sont un peu décantées et je sais que le président a fait ce qu'il fallait auprès de ses homologues."

On ne sait pas encore si elle pourra vivre en public en total sécurité mais "ce sera plus facile en France qu'au Pakistan, il faudra néanmoins faire attention, changer son nom, ne pas dire où elle habite" Elle incarne un symbole et "une loi anti-blasphème très sensible au Pakistan. À travers elle c'est tout un pays qui vit dans la terreur d'être accusé à tort à cause de cette loi qui condamne à mort. Pour les fondamentalistes qui veulent radicaliser la société pakistanaise, cette libération remet en question cette loi."

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

 

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio