Patrice Leconte : "Boutiques obscures est une vraie leçon de vie !"

Patrice Leconte
Le réalisateur Patrice Leconte, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio. Sud Radio

Le réalisateur Patrice Leconte, qui présente "Boutiques obscures", diffusé du lundi 25 au vendredi 29 mars sur France 3 à 9h15, était l’invité de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 25 mars dans "Le 10h - midi"

"Boutiques obscures" : des portraits un peu partout en France des commerces et des commerçants de proximité en train de disparaître

Le réalisateur de cinéma Patrice Leconte présente "Boutiques obscures", cinq documentaires de 52 minutes diffusés du lundi 25 au vendredi 29 mars sur France 3 à 9h15, mettant la lumière sur les commerces indépendants et de proximité, sur la vie de ces personnes, relativement âgées, qui tiennent des boutiques en train de disparaître. Le réalisateur a sillonné la France entière à la rencontre de celles et ceux qui font perdurer ces petits commerces au parfum de nostalgie, guidés par leur passion et l'amour de leur métier. 

"Chaque épisode de 52 minutes raconte quatre boutiques. Ce sont les portraits un peu partout en France autant des commerces que des commerçants. Les deux sont liés. Par exemple, Gladys à Cavaillon, qui vend de la lingerie féminine, nous parle de son commerce comme étant "son bébé". À 92 ans, elle va partir bientôt et son commerce n'existera plus".

Le premier personnage est extraordinaire : Lisa, 94 ans, qui tient toute seule un restaurant à Issy-les-Moulineaux. "C'est un restaurant microscopique, elle fait tout elle-même : les courses, la cuisine, le service, la vaisselle. Son seul luxe est de posséder des jaguars et de rouler en 205 quand elle est en Allemagne !

Chaque film est différent, il y a une mise en scène à chaque fois. "Pour trouver les boutiques, c'est du bouche à oreille. Même si c'est un peu mis en scène, la difficulté est d'être à la merci du réel ; à la différence d'une fiction, on décide de presque rien".

"Il y a de la nostalgie, mais de la nostalgie plutôt joyeuse"

C'est un peu l'image de la France qui disparaît : "il y a de la nostalgie, mais de la nostalgie plutôt joyeuse. C'est une leçon de vie : aucun des commerçants filmés n'était dans la revendication contre Amazon, Internet, les grandes surfaces. Ils étaient tous assez philosophes : résignés, désenchantés parfois mais assez sereins et jamais dans la plainte. Ils ont eu un beau commerce, qui bat de l'aile mais qui a été leur vie".

"Il y aura une édition DVD mais il n'y aura pas de saison 2 : j'ai un peu la trouille de me répéter. J'ai d'autres idées de collections".

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !


 

Les rubriques Sudradio