"Carlier Libre" avec Guy Carlier : "Il a mal lu la note que Patrick lui a laissée et au lieu de Marine Lorphelin, il a invité... Matthieu Orphelin"

Retrouvez l'édito de Guy Carlier comme tous les jours sur Sud Radio.

Retrouvez l'édito de Guy Carlier comme tous les jours sur Sud Radio

"C'est vrai que chaque soir, nous échangeons des avec Patrick sur les thèmes que cette chronique abordera le lendemainet à ce propos, on a du mal à imaginer le travail que nécessite en amont, l'élaboration d'une matinale….auditeur si tu passes tard dans la nuit, sur le quai Kennedy à Paris, tu verras dans l'immeuble qui jouxte le pont du RER, une seule fenêtre éclairée, celle de la pièce ou travaille encore Patrick Roger, et la lumière, c'est celle de la lampe qui éclaire son bureau recouvert par tous les grands titres de la presse internationale NY Times, Forbes, Hérald Tribune, Time, Der spiegel, et Passion naturisme, que Patrick en bras de chemise, passe en revue dans le silence de la station déserte. Puis, d'une écriture nerveuse, Patrick griffone fébrilement des notes pour le le lendemain, rédige ses questions à l'invité de la grande itv de 8h15 ainsi qu'une note au programmateur de la matinale lui indiquant le nom des invités qu'il doit contacter.

"Il a mal lu la note que Patrick lui a laissée et au lieu de Marine Lorphelin, il a invité Matthieu Orphelin"

Hier donc, nous échangeons par sms et justement, je demande à Patrick quel est son invité de 8h15, il me répond avec une joie non dissimulée Marine Lorphelin, la miss France devenue présentatrice télé, je l'ai rencontrée cet été lors de mon stage à Ramatuelle intitulé "que nos corps exultent" je l'ai trouvée très intéressante et ça changera un peu des politiques.…. Malheureusement le programmateur de la matinale habitué justement à invité des politiques a commis une petite boulette, il a mal lu la note que Patrick lui a laissée et au lieu de Marine Lorphelin, il a invité Matthieu Orphelin, un homme fidèle à ses convictions puisque successivement député Europe Ecologie les Vert, puis La république en marche, puis non inscrit, puis Liberté et Territoire puis Ecologie Démocratie et Liberté… et cette facilité d'adaptation va lui être utile, car Patrick n'a pas eu le temps de changer ses questions et je tiens à prévenir Mathieu Orphelin qu'il risque d'être déstabilisé lorsque Patrick Roger va lui demander: Vous n'avez jamais eu recours à la chirurgie esthétique, on peut donc affirmer que votre poitrine superbe qui se redresse fièrement vers le ciel est tout à fait naturelle…

Ou bien, "Est ce qu'à la longue, ça ne vous gêne pas, toutes ces cérémonies officielles ou vous devez apparaître en maillot de bain devant des notables qui vous désirent ?" Ou bien encore, "On connaît votre corps, on connaît moins votre pensée, avez vous aussi un cerveau 95 C ?" Bonne chance Monsieur Orphelin, vous avez un bon quart d'heure pour vous préparer.

"Et soudain ce thème de chronique qui semblait dérisoire est devenu le symbole de l'évolution d'une société"

Non, sérieusement, hier soir comme chaque soir, nous échangeons avec Patrick sur un thème potentiel de chronique et j'attendais donc qu'il me propose d'écrire une chronique sur les grandes mutations géo politiques de la planête, quand je reçois un SMS ou il m'écrit, je vous jure que c'est vrai : il y a un truc qui pourrait être intéressant, c'est la la fin des jetons dans les caddies de supermarché. Comme Napoléon à Waterloo attendait Grouchy et qu'il vit arriver Blucher, j'attendais les relations sino américaines et j'ai vu arriver la fin des jetons des caddies à Carrefour.

Que voulez vous que je vous dise. Ben oui Carrefour va supprimer les jetons qui permettent l'utilisation des caddies… comment faire une chronique avec ça alors, j'ai regardé le JT de TF1 qui diffusait justement un reportage dans un supermarché nantais où l'on a déjà supprimé les jetons au profit des nouvelles technologies. Et le journaliste demandait l'avis aux utilisateurs. Et un retraité a eu cette réponse "ça fait moins à penser". Ça fait moins à penser… Et soudain ce thème de chronique qui semblait dérisoire est devenu le symbole de l'évolution d'une société. Qu'un homme puisse dire ça fait moins à penser en parlant d'un jeton de caddie est terrifiant, parce que ce jeton, c'est le dégré zéro de la pensée, et si même ça, c'est encore trop, c'est désespérant. Nous sommes le 22eptembre 2021 et les jetons de supermarché, je m'en fous..."