Crash d'hélicoptère: "pompiers et personnel navigants continueront à porter secours malgré la douleur"

Trois personnes ont perdu la vie dans un crash d'hélicoptère de la Sécurité civile près de Marseille, dans la nuit du 1er au 2 décembre 2019.

Trois personnes ont perdu la vie dans un crash d'hélicoptère de la Sécurité civile près de Marseille, dans la nuit du 1er au 2 décembre 2019. © AFP

Michaël Bernier, chef de la communication de la Sécurité civile, était l'invité de Patrick Roger le 2 décembre 2019 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Les paramètres de vol seront étudiés par les enquêteurs"

Michaël Bernier a tout d’abord livré des détails sur ce qui s’est passé. "Cet hélicoptère a décollé de Marignane et a disparu du contrôle radar et des émissions radio vers 21h30. Il a été retrouvé crashé à 1h30. Son équipage, c’est-à-dire le pilote, le mécanicien opérateur de bord et le sapeur-pompier spécialiste de sauvetage sont décédés sur le coup.

L’équipage de l’hélicoptère crashé a déjà effectué une mission dans le Vaucluse le même jour, et ils se dirigeaient vers le Luc, dans le Var, pour venir en renfort aux deux hélicoptères qui étaient déjà au travail. D’après ce que je sais, les conditions météo étaient meilleures sur cette zone-là. Quoi qu’il en soit, tous les paramètres de vol et de l’appareil seront étudiés par les enquêteurs qui sont sur place, le jour aidant à prendre des mesures et des informations".

"Dans notre métier, les circonstances sont à chaque fois différentes"

"Ce matin, nous avons une grande tristesse et une pensée particulière pour leurs familles et leurs proches. Comme l’a dit le ministre de l’Intérieur dans son communiqué, 'ce sont trois héros du quotidien qui ont donné leur vie pour protéger les Français'. Nous avons aussi une pensée pour les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône et le personnel navigant d’hélicoptères qui, aujourd’hui et demain, continueront à porter secours malgré la douleur", a déclaré Michaël Bernier.

"Ce sont des métiers où chaque geste a son importance, où la répétition des entraînements permet de s’y préparer, mais les circonstances sont à chaque fois différentes. On peut partir sur des inondations, on peut partir su un feu… Vous avez toujours besoin de prendre la mesure de l’intervention avant de la faire".

Michaël Bernier a également insisté sur l’importance de suivre les consignes des autorités en cas d’intempéries. "Il faut éviter toutes les imprudences qui non seulement mettent en danger la vie des personnes qui les commettent, mais aussi celle des secours. Il faut vraiment suivre les consignes, elles sont données pour la sécurité des gens et pour préserver leurs vies".

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !