Jean-René Etchegaray : "il n’y a aucune tension communautaire à Bayonne"

Une attaque par arme à feu devant la mosquée de Bayonne le 28 octobre 2019 a fait deux blessés. Pour Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, c'était un événement isolé.

Des tirs devant la mosquée de Bayonne ont fait deux morts le 28 octobre 2019.

Jean-René Etchegaray était l'invité de Philippe David le 29 octobre 2019 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"La communauté s’est trouvée visée"

"Un engin explosif a été posé devant la porte de la mosquée avec une intention claire d’attaquer ce lieu de culte. La communauté s’est trouvée visée par l’acte de cette personne. Il appartiendra en tout cas à l’enquête judiciaire d’en savoir plus sur les mobiles de la personne.
Nous savons souhaité que cette nuit il y ait des points sur lesquels une attention particulière soit apportée, avec le concours de la Police nationale. On avait à craindre d’une frange de la population une forme d’inquiétude voire de réaction", a déclaré Jean-René Etchegaray.

"On ne s’attendait pas à ce qui s’est passé"

"Cette mosquée a été construite il y a une dizaine d’années. À part une inscription sur ses murs après l’attentat de Charlie Hebdo, il n’y a jamais eu d’incident.
La communauté musulmane de Bayonne est parfaitement intégrée dans la vie de la cité. Il n’y a aucune tension communautaire sur la communauté bayonnaise. L’exercice du culte est paisible dans cette mosquée. Nous avons ici une terre d’accueil et de tolérance, et nous n’avons pas chez nous la moindre source d’inquiétude. On ne s’attendait absolument pas à ce qui s’est passé hier. Par ailleurs, je ne crois pas à une remontée de la violence. Cet événement était un événement isolé", a déclaré Jean-René Etchegarayé.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !