Évasion de Rédoine Faïd : "On ne peut pas lui reprocher"

Rédoine Faïd lors de son procès
Rédoine Faïd durant son procès en février 2018 BENOIT PEYRUCQ / AFP

Reportage Sud Radio. L ‘évasion de Rédoine Faïd n’en finit pas de faire parler. Après Béatrice Dalle qui a fait polémique pour avoir posté un message de soutien au braqueur multi-récidiviste saluant son évasion  "incroyable" qui l’a  "épatée ", c’est à Creil, ville natale de Rédoine Faïd, que l’on retrouve des admirateurs de l’évadé.

À la cité du Plateau à Creil, là où le braqueur a grandi, son évasion est sur toutes les lèvres. Les adjectifs n’en finissent plus pour décrire ce qu’il s’est passé à la prison de Réau : "spectaculaire", "professionnel", "impressionnant". Un des habitants de la ville est complètement épaté : "Ce qu’il a réussi sans faire, sans blesser ni tuer personne, évidemment que ça m’impressionne, normalement on voit ce genre de choses que dans les films américains !".

Certains semblent même mettre de côté les actions qu’a pu commettre Rédoine Faïd par le passé, comme ce creillois qui justifie l’évasion du braqueur : "Il a trouvé une porte pour se sauver, il s’est sauvé… On ne peut pas lui reprocher. Un animal quand il est en cage, il veut sortir de la cage. Pour moi, il n’a pas fait des choses très graves. Bon excepté cette pauvre femme qui est morte malheureusement...".

Pour rappel, Rédoine Faïd a commis plusieurs attaques de fourgons blindés et braquages, dont un a particulièrement mal tourné entraînant la mort de la policière Aurélie Fouquet, tuée par balles lors d’une course poursuite sur l’A4. Mais pour ces admirateurs, Rédoine Faïd est lui aussi victime, en proie à une justice à deux vitesses : "Il y a des gens qui ont volé beaucoup plus et qui sont toujours dehors. Prenez Nicolas Sarkozy par exemple. Alors oui Faïd a braqué des banques, mais les plus grands voleurs de notre époque, c’est justement les banques".

Évadé depuis dimanche, le braqueur qui jurait en avoir fini avec le grand banditisme en 2010, est toujours activement recherché. Près de 3000 policiers sont à ses trousses.

Reportage d'Élodie Rabelle

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio